Question du jour

Nomination de François de Rugy : un climat difficile pour le nouveau ministre ?

©EricFEFERBERG/AFP

Ce 4 septembre, François de Rugy a été nommé au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire. Malgré une nomination qui ne fait pas l'unanimité, le futur ministre va devoir reprendre en main les dossiers laissés par Nicolas Hulot.

L'ancien président de l'Assemblée Nationale François de Rugy a été officiellement désigné comme le successeur de Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire ce 4 septembre. Alors que la majorité se félicite de ce choix, cette annonce a reçu un accueil plutôt mitigé de la part de certaines associations et notamment du parti Europe Écologie Les Verts. Greenpeace France reconnaît par exemple "une certaine expérience des questions environnementales" chez François de Rugy mais doute de "sa capacité à réellement peser dans le gouvernement".

Du côté du parti écologiste EELV, Yannick Jadot espère "qu’il (François de Rugy) résiste(ra) aux lobbys des pesticides, du nucléaire, de la chasse..." alors que Michèle Rivasi se montre beaucoup plus critique vis-à-vis de "l’homme qui a déjà renié plusieurs fois sa parole et qui a empêché à l’Assemblée le vote sur la sortie du glyphosate". Pour rappel, François de Rugy avait quitté EELV en août 2015, critiquant alors la "dérive gauchiste" des ses camarades qui refusaient de rejoindre le gouvernement de Manuel Valls.

Cette nomination intervient par ailleurs dans un contexte d'urgence climatique et de mobilisation citoyenne pour l'environnement, alors que plusieurs marches mondiales pour le climat sont organisées un peu partout en France le 8 septembre prochain. Selon un sondage Ifop pour le Journal du Dimanche (JDD) dévoilé le 1er septembre, 78 % des Français estiment que l’écologie et la protection de l’environnement doivent être une priorité pour le gouvernement. 

Un climat houleux pour le nouveau ministre, qui devra s'atteler à plusieurs dossiers importants, entre autres liés à la transition énergétique, à la chasse ou au glyphosate

Le gouvernement répond-il aux attentes des Français en nommant François de Rugy ministre de la Transition écologique et solidaire ?

Choix