Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Le Récap'

Mois de janvier le plus chaud, virus de la tomate, pesticides… L’info durable de la semaine

Le mois de janvier a été le plus chaud jamais enregistré sur la planète.
©Ali Rahal

Le mois de janvier enregistre un record de chaleur, un nouveau virus menaçant les tomates inquiète le ministère de l’Agriculture, et la Cour des comptes épingle le gouvernement concernant sa politique de réduction des pesticides…Tout ce qu'il ne fallait pas manquer cette semaine.

Janvier 2020, mois le plus chaud jamais enregistré

Alerte rouge en ce début d’année 2020, où le mois de janvier a été le plus chaud jamais enregistré sur la planète. Alors que juillet 2019 avait déjà battu un record de chaleur jamais mesuré dans le monde, la nouvelle décennie démarre sur la même tendance.

Il devance le mois de janvier 2016, jusqu’alors recordman en termes de chaleur, avec une augmentation de la température du globe de 0,03 degré. En Europe, une hausse de 3,1 degrés a été recensée par rapport à la moyenne enregistrée sur la période 1981-2010, selon un communiqué de Copernicus. Le différentiel a même dépassé les 6 degrés dans la partie nord-est de l’Europe. 

Cette hausse est due à une conjonction entre le changement climatique, causé par les humains, et les oscillations d’air froid, phénomène naturel temporaire.

Le ministère de l'Agriculture met en place une "surveillance renforcée" face au virus de la tomate

Alors que l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) a alerté les autorités sur la présence d’un nouveau virus, le "tomato brown rugose fruit virus", la France prend ses précautions. Dans un communiqué de presse, le ministère de l’Agriculture indique que "La Direction générale de l’alimentation du ministère prend cette menace très au sérieux". Un virus "particulièrement dangereux pour les plantes qui y sont sensibles", selon l’Anses. Il menace plus largement les cultures de tomates, de piments et poivrons, et peut infecter jusqu’à 100 % des plantes dans une exploitation.

Bien qu’actuellement, aucune plante n’est contaminée en France, "une surveillance officielle de l’ensemble du territoire français, notamment dans les serres de production maraîchère, est réalisée", explique le ministère.

Pour la Cour des comptes, la réduction des pesticides agricoles en France est "très en deçà des objectifs" 

Malgré une enveloppe d’environ 400 millions d’euros consacrée à ce dossier, la Cour des comptes estime que la politique de réduction des pesticides agricoles est "très en deçà des objectifs".

Encadré par quatre ministères : Santé, Recherche, Transition écologique et Agriculture, le plan Ecophyto 2 avait pour objectif de réduire de 50 % les usages de pesticides de synthèse en France. Seulement, les chiffres montrent que la consommation de produits phytosanitaires a augmenté de 21 % en 2018. Une mise en garde de la Cour des comptes qui estime que "dix ans après, les objectifs fixés ne sont pas atteints".

Un rapport du Sénat sur l’agriculture biologique étrille le gouvernement 

Mercredi 5 février, un rapport sénatorial a été publié, remettant en cause les ambitions de l’état sur l’agriculture biologique. "On est dans la communication avec un désengagement de l’État dans les aides", estime Alain Houpert, sénateur LR.  Pour rappel, le gouvernement a mis en place en 2018 un plan "ambition bio 2022". Avec une enveloppe d’1,1 milliard d’euros, l’objectif était d’atteindre les 15 % de surfaces agricoles bio en 2022. Officiellement, 7,5 % de la surface agricole est aujourd’hui dédiée à l’agriculture biologique.

Pour 68 % des français, l’environnement constitue un sujet rassembleur 

Une enquête de l’institut Kantar publiée mercredi 5 février révèle que près de sept français sur dix estiment que la protection de l’environnement est un enjeu pouvant permettre de surmonter les divisions au sein de la société.  Réalisée auprès de 6 000 personnes, l’étude montre que 83 % des sondés pensent qu’il est important de "se serrer les coudes et faire face aux problèmes ensemble". 

Sept entreprises accusées de discriminations à l’embauche

Les entreprises Air France, Accor, Altran, Arkéma, Renault, Rexel et Sopra Steria ont subit les foudres du gouvernement jeudi 6 février. En cause, une campagne de testing ayant révélé une « présomption de discrimination à l’embauche ». 

Il s’agit « du plus grand testing jamais réalisé en France sur l’emploi » selon les ministères du travail, du logement et le secrétariat chargé de la lutte contre les discriminations. L’enquête montre que les noms à consonance maghrébine ont « 25 % en moins de chance » d’avoir une réponse.

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique "Bébé (aussi) sera écolo!"

Au sommaire : qualité de l'air, hygiène, équipements, habillement, alimentation...Tout pour un quotidien écolo avec bébé !

Pour en savoir plus c'est par ici.

Merci ! #TousActeurs.