Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Question du jour

La plainte de dix familles contre l’UE pour inaction climatique jugée recevable

©WINFRIEDROTHERMEL/AFP

Ce lundi 13 août, la Cour de Justice de l'Union Européenne a jugé recevable la plainte de dix familles contre l'Union Européenne pour n'avoir pas plus activement lutté contre le réchauffement climatique.

La Cour de Justice de l'Union Européenne a rendu son verdict ce lundi 13 août. La plainte de dix familles d'Europe et du monde victimes du réchauffement climatique contre l'Union Européenne est jugée recevable et sera donc portée devant un tribunal. Pour rappel, ces familles poursuivent le Parlement européen et le Conseil de l'Union européenne en justice "pour objectif climatique 2030 inadéquat et violation des droits humains". Autrement dit, elles accusent l'Union Européenne de ne pas s'être assez impliquée dans la lutte contre le dérèglement climatique et d'être indirectement responsable des dommages qu'elles ont subis. Parmi les plaignants, le  lavandiculteur Maurice Feschet, qui affirme avoir perdu 44 % du rendement de son exploitation du fait du réchauffement climatique.

Devenue célèbre en tant que People's Climate Case, cette affaire avait débuté le 23 mai 2018, lorsque les familles ont déposé leur plainte devant la Cour de Justice de l'Union Européenne. Originaires du Portugal, d'Allemagne, de France, d'Italie, de Roumanie, du Kenya, de Suède et de Fidji, elles sont dix au total à se porter partie civile. L'avocate des plaignants, Roda Verheyen, estime posséder "toutes les preuves nécessaires pour examiner les conséquences pour les plaignants et le potentiel de l’UE à faire plus en matière d’action climatique." Face à ces accusations, l'Union Européenne dispose de deux mois pour mettre en place sa défense

Outre-Atlantique, la Cour Suprême autorisait quant à elle le 30 juillet dernier la tenue d'un procès opposant 21 Américains dont des mineurs au gouvernement des États-Unis, "accusé de mettre en danger les droits fondamentaux des plaignants en subventionnant le secteur des énergies fossiles depuis des décennies". Celui-ci débutera le 29 octobre prochain.


Les États doivent-ils être sanctionnés pour leurs manquements en matière de lutte contre le réchauffement climatique ?

Choix