Environnement

Justice climatique : la Cour Suprême valide les poursuites engagées par 21 jeunes contre les États-Unis

©OUAP/Shutterstock

La Cour Suprême américaine a confirmé que le procès opposant 21 jeunes au gouvernement fédéral américain aura lieu à l'automne prochain. Les États-Unis sont accusés de mettre en danger les droits fondamentaux des plaignants en subventionnant le secteur des énergies fossiles depuis des décennies.

La Cour Suprême a donné son feu vert : le procès opposant 21 Américains dont des mineurs au gouvernement des États-Unis débutera le 29 octobre prochain. Le gouvernement est accusé d'avoir délibérément mis en danger les droits fondamentaux des 21 jeunes citoyens de l'Oregon, tels que le droit à la vie et le droit à la propriété, en finançant un système énergétique fondé sur les ressources fossiles pendant de nombreuses années, contribuant ainsi au réchauffement de la planète

Cette affaire, surnommée "Juliana v. United States", du nom de la principale plaignante, remonte à 2015, à l'occasion d'une plainte déposée auprès de la Cour fédérale du district de l'Oregon (tribunal fédéral de première instance). La Cour Suprême a confirmé le 30 juillet la décision de la Cour d'appel prise dix jours plus tôt : celle-ci avait rejeté la demande de suspension de l'administration Trump. L'ONG américaine Our Children's Trust organise la défense.

Outre leurs droits fondamentaux, les plaignants, âgés de 11 à 22 ans, dénoncent notamment une violation du principe de "public trust", qui oblige l'Etat à protéger les ressources naturelles et l'atmosphère, précise La Revue des Droits de l'Homme. Julia Olson, conseillère juridique en chef de Our Children's Trust, affirme dans un communiqué

Nous sommes impatients de présenter les preuves scientifiques des méfaits et dangers auxquels ces enfants sont confrontés suite aux actions menées par leur Gouvernement qui sont responsables de la crise climatique.