Question du jour

Interdire les pesticides : plus de 150 000 signataires pour l’appel des coquelicots

©Evgeny Freyer/Shutterstock

Si l'inscription dans la loi de l’interdiction du glyphosate d'ici trois ans n'est toujours pas au programme, l’appel des coquelicots visant à voir interdire tous les pesticides a déjà recueilli, à ce jour, plus de 150 000 signatures.

L’interdiction du glyphosate d’ici trois ans ne sera (toujours) pas inscrite dans la loi. La proposition d’amendement a été rejetée par les députés à 42 voix contre 35 le week-end dernier, dans le cadre du vote en nouvelle lecture du projet de loi agriculture et alimentation. François de Rugy, le nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, annonçait, le lundi suivant, au micro d'Europe 1, que l’objectif de sortir du glyphosate en trois ans serait tout de même tenu, malgré l’absence de cette mention dans la loi. De quoi rassurer les défenseurs d’une agriculture non chimique ? Pas sûr. Et encore moins les signataires de l’appel des coquelicots, lancé notamment par le journaliste Fabrice Nicolino dans Charlie Hebdo, le 12 septembre 2018. Cette pétition, signée au départ par 100 personnes, demande au gouvernement l’interdiction de tous les pesticides de synthèse. Seulement une semaine après avoir été lancée, elle a déjà recueilli 153 344 signatures (à date de publication).

"Les affaires sérieuses commencent"

Et l’action va continuer. "Amis des coquelicots, les affaires sérieuses commencent", peut-on lire sur le site Internet de l’association "Nous voulons des coquelicots". Le "5 octobre, jour de fête nationale", les signataires de l’appel des coquelicots pourront se rassembler, fleur à la boutonnière en "signe de ralliement", à 18h30, dans différentes villes et villages de France, pour demander l’interdiction totale des pesticides. L’association "Nous voulons des coquelicots" souhaite même que ce rendez-vous devienne mensuel, pendant les deux années de "mobilisation intense" prévues pour atteindre "l’objectif, cinglé, de réunir au moins 5 millions de soutiens", comme le précisait Fabrice Nicolino dans les colonnes de Charlie Hebdo

Pensez-vous que l'appel des coquelicots, qui demande l'interdiction des pesticides, aura un impact ?

Choix