Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

IDEES PRATIQUES

Comment calculer son empreinte écologique ?

Selon Global Footprint Network, un Français nécessite en moyenne 2,79 planètes Terre par an pour subvenir à ses besoins.
©Enzozo/Shutterstock

Plusieurs ONG proposent d’estimer son empreinte écologique individuelle. Parmi elles, Global Footprint Network offre un calculateur des plus précis.

Global Footprint Network est connu pour sa campagne du " jour du dépassement ". Chaque année, les scientifiques de l’ONG californienne publient un rapport, établissant le jour où l’humanité a consommé plus de ressources que la Terre n’en a régénéré sur l’année. En 1970, la date fatidique tombait le 29 décembre. En 2022, le jour du dépassement est arrivé le 28 juillet.

Comment, alors, retarder cette échéance ? Global Footprint Network propose de calculer notre empreinte écologique personnelle, c’est-à-dire le nombre d’hectares dont un individu a besoin pour produire toutes les ressources qu’il consomme, et pour en absorber les déchets. D’après les derniers chiffres de l’ONG, un Français nécessite en moyenne 2,79 planètes Terre pour subvenir à ses besoins sur un an.

Il existe une multitude de calculateurs d’empreinte écologique comme celui de Global Footprint Network. L’ONG américaine adopte une méthode rigoureuse, basée sur les standards internationaux de l’empreinte écologique. Habitudes alimentaires, logement, mobilité, toutes les parcelles de la vie sont passées au crible, pour en déterminer le coût écologique. En couplant le questionnaire avec ses données globales et nationales, Global Footprint Network estime précisément l’empreinte écologique d’un résident d’un pays donné, en fonction des infrastructures, ressources naturelles et services publics à disposition. Selon leurs chiffres, plus de 2 millions de personnes utilisent leur calculateur par an.

Calculer son empreinte pour changer ses habitudes

Le résultat est souvent surprenant, mais invite à réfléchir plus en profondeur sur nos modes de vie. Global Footprint Network propose alors un ensemble de gestes à adopter à l’échelle individuelle pour améliorer son score. Il incite par exemple à réduire sa consommation de viande et de produits transformés, ou privilégier les trajets à pieds ou à vélo. L’ONG rappelle aussi qu’il est possible d’agir en tant que citoyen en alertant les pouvoirs publics, locaux comme nationaux, sur les changements qu’il reste à réaliser pour diminuer l’empreinte écologique globale.

Notre objectif est de donner aux personnes et aux institutions les moyens d'agir concrètement jusqu'à ce que nous parvenions à repousser le jour du dépassement au 31 décembre, voire au-delà." (Steven Tebbe, président de Global Footprint Network)

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !  

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio". 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio ! 

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeurs 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.