LE CHIFFRE

G7 : 288 grands investisseurs demandent la fin des subventions aux énergies fossiles

Le Président Emmanuel Macron rencontre le Premier ministre canadien Justin Trudeau à Ottawa avant la tenue du G7 à la Malbaie, au Québec. (06/06/18)
©Ian LANGSDON / POOL / AFP

A l'approche du G7, qui aura lieu les 8 et 9 juin à La Malbaie au Québec, 288 grands investisseurs institutionnels, dont les actifs sous gestion représentent 26 000 milliards de dollars, ont publié une lettre ouverte dans laquelle ils demandent l'élimination graduelle des subventions aux énergies fossiles.  

La coalition des grands investisseurs institutionnels (dont BNP, Axa, Allianz, La Banque Postale, Aviva, la Banque HSBC...) réclame plus globalement des actions urgentes afin d'atteindre les objectifs de l'Accord de Paris, s'inquiétant du retard pris sur l'objectif de maintenir l'augmentation de la température moyenne mondiale au-dessous de 2°C, rapporte Novethic

Ils suggèrent outre l'élimination des subventions aux énergies fossiles, la fin des centrales au charbon et la tarification du carbone. L'ensemble de leurs demandes est formulée dans une lettre ouverte adressée aux sept grands dirigeants.

Le G7, qui abordera les thèmes officiels de la croissance inclusive, de l'avenir du travail et du commerce, de la paix et de la sécurité, de l'égalité femmes-hommes, du changement climatique et de l'énergie propre, s'annonce tendu, sur fond de guerre commerciale entre Washington et ses alliés.