Environnement

Fin des pailles en plastique chez McDo, interdiction du dioxyde de titane et pollution de l'air... Le débrief’ de la semaine

©Marcelo Alex/Shutterstock

À la une de l'actualité durable cette semaine : McDonald's France et Disney Paris avancent leurs pions dans la guerre au plastique, la France officialise l'interdiction du dioxyde de titane dans les aliments à partir de 2020 et une nouvelle étude pointe les efforts à consentir afin de respecter l'accord de Paris. 

Dure semaine pour les pailles en plastique

Lors d'une interview accordée lundi 15 avril au Parisien, le PDG de McDonald’s France, Nawfal Trabelsi, a annoncé la fin des pailles et des couvercles en plastique dans les 1500 restaurants français du groupe d'ici octobre 2019. Une décision qui devrait permettre à l'enseigne de réduire de 60 % le plastique dans ses emballages d'ici la fin de l'année et de prendre de l'avance sur la réglementation européenne, qui prévoit l'interdiction des objets en plastique à usage unique sur le territoire pour 2021. 

La chaine de fast-food rejoindra ainsi Disneyland Paris, qui a annoncé le même jour la disparition des pailles en plastique de son site à partir du jeudi 18 avril. En remplacement, la première destination touristique privée d'Europe met désormais à disposition des visiteurs -et uniquement sur demande- des pailles en papier 100 % biodégradables. 

Fin de l'additif E 171 en 2021

Dans un communiqué commun, les ministères de l'Ecologie et de l'Economie ont annoncé, mercredi 17 avril, l'interdiction du dioxyde de titane dans les denrées alimentaires à partir du 1er janvier 2020. Généralement présent sous l'appellation E 171, cet additif fait l'objet depuis plusieurs années de nombreuses controverses quant à son impact potentiel sur la santé humaine. C'est d'ailleurs "par précaution" que le gouvernement a arrêté cette décision, alors qu'un nouveau rapport de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) remis en début de semaine soulignait que "l’évaluation des risques liés à l’emploi de cet additif souffre toujours d’un manque de données que les metteurs sur le marché et fabricants de cet additif auraient dû fournir". 

Empreinte carbone individuelle et Accord de Paris

Afin de répondre à l'objectif de l'Accord de Paris, qui prévoit une limitation de la hausse des températures en dessous des 2°C d'ici la fin du siècle, les jeunes générations devront émettre entre trois et huit fois moins de CO2 que leurs grands-parents, révèle une analyse parue récemment dans la revue britannique Carbon Brief, qui propose sur son site un outil interactif proposant à chacun de calculer les efforts à consentir en vue de rentrer dans les clous. 

La dynamique se poursuit pour l'investissement responsable 

Alors que la gestion active traditionnelle a vu ses encours baisser de 6 % en 2018, la finance durable s'en est de son côté beaucoup mieux sortie, révèle l'indicateur annuel du centre de recherche de Novethic parue mardi. Ainsi, les encours de l'investissement responsable ont progressé l'an dernier de 11 %, à 149 milliards d’euros pour 488 fonds recensés. Ces derniers ont également limité la casse sur la question de la rentabilité, avec une performance moyenne des encours actions de -1 % en 2018, contre -11 % en moyenne pour les indices boursiers classiques. 

Record de collecte pour les énergies renouvelables 

Les projets d'énergies renouvelables ont collecté 38,71 millions d’euros contre 20,5 millions d’euros l'année précédente, selon la troisième édition du baromètre du financement participatif des énergies renouvelables (EnR). Sur les 153 projets, ce sont ceux consacrés au solaire qui ont le plus attiré les investisseurs, avec 65 % des montants investis, suivis par l'éolien, en perte de vitesse. 

Mais aussi... 

  • Le Parlement européen a voté mardi 16 avril l'interdiction totale de la pêche électrique d'ici 2021
  • Selon une étude publiée mardi 16 avril, l'adoption d'une agriculture agroécologique basée sur la suppression des intrants chimiques, la baisse de l'élevage intensif et une augmentation des prairies et de l'élevage extensif permettrait à l'Europe de nourrir "durablement" ses 530 millions d'habitants en 2050
A lire aussi
Commentaires
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.