Environnement

Européennes : l'urgence climatique "première priorité", pour Loiseau et Canfin

©Stephane De Sakutin/AFP

Nathalie Loiseau et Pascal Canfin, qui conduisent la liste "Renaissance" portée par La République en marche pour les élections européennes, ont appelé mercredi à ce que l'Europe fasse "de l'urgence climatique sa première priorité".

"Nous proposerons un pacte de soutenabilité environnementale pour compléter l'actuel pacte de stabilité. Nous léguons en effet deux dettes à nos enfants et nos petits-enfants : une dette financière et une dette écologique", estiment l'ex-ministre chargée des Affaires européennes et l'ancien patron du WWF France, passé par Europe écologie-Les Verts, dans une tribune publiée dans Libération.

"L'Europe s'est fixée des règles communes pour maîtriser la dette financière publique. Elle doit maintenant en faire autant pour maîtriser puis réduire notre dette écologique. Nous nous battrons pour la création d'une banque du climat qui financera les investissements dont les Européens ont besoin", poursuivent-ils, en reprenant une proposition d'Emmanuel Macron.

Dans sa tribune parue début mars, le président de la République avait lancé la piste d'une "banque européenne du climat" afin de financer la transition écologique du continent.

"L'ensemble des institutions financières de l'Europe doivent être mobilisées pour combattre le changement climatique et le budget européen doit être à 100 % compatible avec l'accord de Paris", poursuivent les deux tête de liste, en appelant à ce que la Politique agricole commune "permette aux agriculteurs d'avoir plus de revenus, d'accélérer la transition écologique et de se protéger contre la concurrence déloyale de ceux qui ne respectent pas les mêmes exigences que nous".

"C'est pourquoi nous souhaitons que les produits qui ne respectent pas les règles du jeu les plus évidentes de l'environnement et du droit du travail ne puissent pas être mis en concurrence avec ceux qui sont fabriqués en Europe", font-ils encore valoir.

"Quelles années 30 voulons-nous ?", interrogent les deux candidats, dont la liste est, selon les sondages, au coude-à-coude avec celle du Rassemblement national de Marine Le Pen, autour de 22%.

"Les années 1930, où les nationalistes prennent progressivement le contrôle jusqu'à ce que l'Europe se fragmente et que tout finisse mal ? Ou les années 2030, où nous aurons construit une Europe qui lutte efficacement contre le dérèglement climatique ?", écrivent-ils.

Avec AFP.

 

A lire aussi
Commentaires
Par Jean-Pierre Bardinet - le 06/04/2019

Nathalie Loiseau et Pascal Canfin n'y connaissent rien en science (physique, chimie, dynamique de l'atmosphère, océanographie, géologie, géophysique, ...) et ils n'y connaissent rien en climatologie. Ils ne savent même pas qu'il n'y a quasiment plus de réchauffement global depuis 1997, malgré une inflation de nos émissions de CO2 et que les projections des modèles numériques se plantent lamentablement, ce qui veut dire que leurs projections multidécennales ne valent pas un clou. Ils sont nuls, ils racontent carabistouille sur carabistouille, mais ils veulent néanmoins se faire passer pour des experts.

Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.