Environnement

Entre La Rochelle et l'île de Ré, les bus roulent désormais au... marc de raisin

9 bus qui assureront la liaison entre La Rochelle et l'île de Ré rouleront au marc de raisin
© IROZ GAIZKA / AFP

Ils permettront une "baisse de 85 % des émissions de gaz à effet de serre" et contribueront à la réduction des déchets de la production viticole.

Ce sont des véhicules d’un genre particulier que la région Nouvelle-Aquitaine a mis en circulation mardi 19 mars : neuf bus qui assureront la liaison entre La Rochelle et l’île de Ré et qui rouleront avec du bioéthanol ED95, un bio-carburant produit à partir de marc de raisin, distillé et déshydraté après fermentation. Ces bus écologiques permettront de réduire considérablement la pollution atmosphérique avec "une baisse de 85 % des émissions de gaz à effet de serre, de 50 % d'oxyde d'azote et de 70 % de particules fines par rapport au diesel", précise la région Nouvelle-Aquitaine dans un communiqué.

Produit à Coutras (Gironde) par Raisinor France, "première société européenne de collecte d'éthanol issu de résidus de végétaux orientés vers les secteurs énergétiques", le bioéthanol ED95 contribue également à la réduction des déchets de la production viticole. "C’est un carburant durable puisqu’il est produit à partir de bio déchets de produits qui ne seraient pas réutilisés autrement et ce n’est pas un carburant fossile donc on élimine les émissions de CO2", a expliqué Thierry Mallet, PDG de Transdev, aux caméras de France 3 Nouvelle-Aquitaine. À l’avenir, la région prévoit de mettre d'autres bus de ce genre en circulation, apprend-on dans le reportage.