Environnement

En Bretagne, 22 Faucheurs Volontaires portent plainte pour contamination au glyphosate

©Alain Pitton / NurPhoto / AFP

22 Faucheurs volontaires ont déposé plainte le 20 novembre contre les fabricants de pesticides après avoir constaté la présence de glyphosate dans leurs urines. 

Tous affirment avoir constaté la présence de glyphosate dans leurs urines à la suite de prélèvements effectués en 2017 sous contrôle d'huissier, à un taux variant entre 0,2 et 3, 4 nanogrammes/ml. Ces 22 Faucheurs Volontaires bretons ont porté plainte le 20 novembre auprès des procureurs de Quimper, Lorient et Saint-Brieuc contre les fabricants de pesticides, mais également les organismes français et européens chargés des évaluations et des autorisations de mise sur le marché de ces produits ainsi que les "laboratoires ayant participé aux modes d'évaluation". 

Leurs plaintes sont déposées pour "mise en danger de la vie d'autrui, tromperie aggravée et atteinte à l'environnement" avec un produit "reconnu cancérigène probable", à l'heure où l’eau doit selon la norme européenne contenir moins de 0,1 ng/ml de glyphosate, précisent les plaignants. 

Une campagne nationale

"Les dépôts de plainte du 20 novembre font suite aux procès de Guingamp et Lorient fin 2017 pour lesquels les Faucheurs Volontaires étaient poursuivis. Ils avaient, dans des magasins, rendu impropres à la vente des bidons de produits contenant du glyphosate. Alors, aujourd’hui, ce sont ces accusés d’actes de vandalisme qui se tournent vers la justice", ajoutent-ils sur leur page dédiée, "Les pisseurs involontaires de glyphosate". Les Faucheurs invitent d'ailleurs les volontaires à participer à une campagne nationale de recherche de traces de glyphosate dans leurs urines. 

Le 20 novembre, l'association Générations Futures présentait par ailleurs son "palmarès" des départements français achetant le plus de pesticides, notamment par hectare de Surface agricole utile (SAU). Elle dévoilait également les résultats de ses "Glyph'Awards", à savoir les départements achetant le plus de glyphosate (relire notre article) :