ID D'AILLEURS

Des pêcheurs indiens mettent en place un système de recyclage des déchets en mer

©Rustamank/Shutterstock

Dans l'État indien de Kérala, une association regroupant 5 000 pêcheurs s'est organisée pour collecter, trier et recycler les déchets récoltés lors des pêches. Ils sont à l'origine de la création d'un système entier de traitement des déchets. 

Le National Geographic a suivi des pêcheurs indiens qui œuvrent pour la dépollution de la mer Arabique. Cette initiative fait suite à un constat accablant : la masse de déchets plastiques remontées dans les filets dépasse parfois la quantité de poissons. Outre les difficultés matérielles que cela implique - poids à la remontée, détérioration des équipements -, il faut trier ces déchets pour les séparer du poisson et cela prend du temps. Xavier Peter, un pêcheurs interrogé par le média, estime que c'est le signe que "la mer est malade". 

Création d'un centre de recyclage 

Dans le but de "soigner" cette mer qui lui permet de vivre, ce dernier a décidé depuis août 2017 de s'organiser avec 5 000 autres pêcheurs propriétaires de bateau dans la région pour "rapporter sur terre tout le plastique qu'ils remontent de la mer". Peter Mathias, un autre pêcheur, estime que c'est de leur responsabilité d'assumer la dépollution de "leur mer". Cette tâche n'est pas évidente : l'association de pêcheurs a été à l'origine de la création du système de collecte et de recyclage dans son ensemble. Ils doivent aussi faire preuve de sensibilisation auprès des populations et trouver du soutien pour financer la construction des infrastructures. Peter a sollicité la ministre de la Pêche de la ville de Quillon, J. Mercykutty Amma pour lui demander de l'aide. Aujourd'hui, un centre de recyclage a vu le jour à la suite de la réunion de cinq organismes gouvernementaux. Les déchets sont alors nettoyés, triés et transformés. Le département de l'émancipation des femmes faisait partie de cette réunion dans le but d'offrir l'accès aux emplois dans ces domaines généralement dominés par les hommes - seules des femmes travaillent dans le centre de recyclage.

L'état de la mer Arabique n'est pas ignoré des pécheurs, ils entretiennent avec elle un lien particulier et la côtoie au quotidien. Le poisson se raréfie, la sur-pêche et le changement climatique y sont pour beaucoup. La pollution plastique a elle aussi de lourds effets sur les populations de poisson : ils meurent en l'ingérant et n'ont plus accès à leurs espaces de reproduction.

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.