Environnement

Danemark : le gouvernement prévoit d'interdire les voitures thermiques d'ici 2030

©lkoimages/Shutterstock

Le mardi 2 octobre, le gouvernement danois a déclaré qu'il interdirait la vente de véhicules diesel et à essence avant 2030.

"Dans 12 ans - seulement 12 ans -, nous voulons interdire la vente de nouvelles voitures essence et diesel" : c'est avec ces mots que le Premier ministre danois a ouvert la session parlementaire du 2 octobre dernier. Avec cette annonce, Lars Løkke Rasmussen a souhaité envoyer "un signal clair à l'UE, à l'industrie automobile et au reste du monde". Autrement dit à partir de 2030, il deviendra impossible pour les danois de se procurer des véhicules thermiques neufs. Les automobilistes pourront cependant continuer de circuler avec ce type de véhicules. Quant aux voitures hybrides danoises, elles bénéficieront d'un sursis jusqu'en 2035 où leur vente sera également interdite. La déclaration du premier ministre devra cependant être approuvée par le Parlement danois, qui étudiera ce projet de loi la semaine prochaine, avant de devenir effective.

Le Danemark n'est cependant pas le seul pays européen à avoir prévu une date pour cette interdiction. Le Royaume-Uni et la France prévoient quant à eux d'interdire la vente de nouvelles voitures diesel ou à essence d'ici 2040. D'autres annonces ont également été faites à plus petite échelle. La ville de Paris à par exemple fixé en 2017 un "objectif de fin du diesel sur son territoire en 2024 et de l'essence en 2030". Les villes de Madrid, Mexico ou encore Athènes ont également annoncé des objectifs similaires.