Environnement

Bretagne : l'archipel des Glénan vise 100% d'énergies renouvelables d'ici deux ans

L'archipel des Glénan prévoit d'être autonome en énergie verte d'ici 2021.
Wikimedia Commons

Ce passage à l'autonomie énergétique verte devrait être rendu possible grâce à l'installation d'un micro-système électrique, mis en place conjointement entre Enedis, filiale d'EDF, et la commune de Fouesnant. 

Le projet, présenté jeudi 13 juin, vise à l'autonomie complète de cet archipel situé à une quinzaine de kilomètres des côtes et non-relié au réseau électrique du continent. Pour y arriver, un parc de stockage électrique de 120 batteries va être mis en place par Enedis. Il fonctionnera 24h/24, 7 jours sur 7. L'objectif affiché : pouvoir se passer des deux groupes électrogènes au fioul, sauf en cas d'absolue nécessité. 

Le renouvelable, c'est une dynamique de longue date pour cet archipel du Finistère. Dans les îles des Glénan, la transition énergétique a commencé dès le début des années 1990 avec l'installation d'une éolienne de 20 kW (1992), puis de panneaux photovoltaïques (2000) sur l'île de Saint-Nicolas, la plus grande de l'archipel. Une deuxième centrale solaire y a récemment été installée. Le solaire et l'éolien assurent déjà plus de 80 % des besoins énergétiques de l'île. Fin 2019, cela devrait passer à 90 %, notamment grâce à l'amélioration du rendement de l'éolienne, selon la mairie de Fouesnant.

Vers une consommation 100 % renouvelable

"On a ici, sur un territoire isolé, un concentré des technologies qu'on est en train de mettre en œuvre un peu partout sur notre réseau", a expliqué le directeur d'Enedis à France 3 Régions. En effet, l'archipel n'est habité que d'avril à novembre mais accueille en haute saison 3000 visiteurs par jour, et 17 000 stagiaires de l'école de voile et de plongée. 

Coût de l'opération : 250 000 euros investis par Enedis, et 100 000 euros par la commune de Fouesnant, qui fait partie de l'archipel. Les îles de Sein, Molène et Ouessant espèrent, elles, parvenir à 100 % d'énergies renouvelables d'ici 2030.