Environnement

Abeilles et pollinisateurs menacés : l'Europe présente son plan d'action

©RUKSUTAKARN studio/Shutterstock

La Commission européenne a annoncé la mise en place d’un indicateur européen pour surveiller les abeilles et les pollinisateurs menacés.

"Un insecte pollinisateur sur dix est en voie d’extinction et la population d’un tiers des espèces d’abeilles et de papillons diminue", rappelle la Commission européenne en introduction de son communiqué de presse. L’annonce faite par l’institution européenne le 1er juin : la mise en place de mesures visant à "enrayer le déclin des pollinisateurs sauvages". Cela va se traduire par plusieurs actions : la mise en place d’un système de surveillance à l’échelle européenne des différentes espèces de pollinisateurs, ainsi qu’un projet portant sur la surveillance de la présence de pesticides dans l’environnement, des plans d’action pour favoriser les habitats des espèces les plus menacées et des actions de sensibilisation et de mobilisation des citoyens.

Un plan d’action que WWF juge insuffisant : "l'intention est bonne, mais l'initiative proposée manque de mordant, car elle n'inclut pas de mesures fortes et concrètes pour s'attaquer aux facteurs les plus importants du déclin des pollinisateurs : l'agriculture intensive, l'utilisation des produits phytosanitaires et le changement dans l'utilisation des terres".

Pour rappel, 80 % des cultures dans le monde sont dépendantes de l’activité des insectes pour la pollinisation – le transport du pollen des organes de reproduction mâles (étamines) vers les organes de reproduction femelles (pistil). Sans eux, certaines graines ou fruits nécessaires à notre alimentation ne pourraient plus être produits.