Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

info partenaire

Treedom : reboiser la planète derrière son écran

Les mangroves sénégalaises sur le fleuve Casamance.
©DR/Treedom

Et si l’on reboisait la planète en quelques clics ? La plateforme en ligne Treedom propose à ses internautes d’acheter des arbres pour les planter aux quatre coins du monde : un projet tant écologique que solidaire qui a déjà permis d’absorber l’équivalent de 373 millions de tonnes de CO2.

Jouer à "FarmVille"... mais dans la vraie vie ? C’est en tout cas ce jeu en ligne qui a inspiré les deux Italiens Federico Garcea et Tommaso Speroni en 2010 pour leur projet baptisé "Treedom". "FarmVille est un jeu en ligne de simulation de la gestion d’une ferme. Lorsque l’on veut faire évoluer sa ferme plus vite, on peut payer pour faire en sorte que les champs où les arbres se développent plus rapidement. L’un des fondateurs de Treedom y jouait et l’autre regardait par-dessus son épaule et lui a dit : ‘Mais il y a vraiment des gens qui paient ? Ils pourraient au moins planter des vrais arbres dans ce cas’", détaille Juliette Rogala, chargée de communication de la plateforme. Et Treedom est née. 

Le principe est donc simple : planter des arbres depuis son canapé, partout sur la planète. Un moyen de participer à son échelle au reboisement des régions, à la sécurité alimentaire et à l’économie locale : "À travers ces petits projets d’agroforesterie durables dans les pays du Sud, chaque arbre, soigneusement sélectionné, planté, photographié et géolocalisé par des agriculteurs locaux, possède au final sa propre page web", détaille la plateforme.

Aussi sûr que les arbres soient indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes, depuis 10 ans, Treedom assure avoir permis d’absorber l’équivalent de 373 millions de tonnes de CO2 grâce au mécanisme de la photosynthèse. En outre, les arbres ont aussi la capacité de lutter contre l’érosion, la désertification, d’améliorer la qualité des sols et de l’eau et de protéger la biodiversité. Enfin sur le plan social, ces plantations permettent d’une part d’assurer la sécurité alimentaire - par exemple avec la plantation de bananier - et de l’autre, de faire vivre l’économie locale en soutenant l’agriculteur qui s’en occupera. "Chaque arbre est planté dans un système d’agroforesterie bien étudié par notre équipe d’agronome qui va régulièrement sur le terrain. Ainsi, chacun bénéficie à l'enrichissement des sols, la conservation de la biodiversité, l'amélioration de la qualité de l'air et de l'eau, la préservation de la diversité des pollinisateurs, etc. Mais chaque arbre bénéficie aussi aux communautés locales en favorisant la pousse de leurs champs, en leur servant de nourriture pour eux ou pour leur bête, en leur offrant de l’ombre, en aidant l’eau à rester dans le sol, en protégeant leurs maisons du vent, en assainissant l’eau, etc", rappelle Juliette Rogala. 

Treedom en chiffre ?  

  • 1,49 million d'arbres plantés
  • 150 espèces différentes 
  • 17 pays couverts 
  • 87 710 agriculteurs locaux et petites ONG  
  • 373 millions de tonnes de CO2 stockées 
  • 512 044 "planteurs" d’arbres 

Concrètement, comment ça fonctionne ?

Les internautes ont accès à un catalogue sur la plateforme de la même manière que sur les sites de e-commerce classiques où l’on fait son shopping. À la différence qu’ici, on choisit l’arbre que l’on souhaite planter. Chaque "produit" en vente s'accompagne d’une fiche ludique où l’internaute connaît les caractéristiques spécifiques de l'espèce, ses bienfaits, sa localisation, combien de CO2 il pourra absorber... Puis une fois acheté, "grâce au ‘journal’ de chaque arbre, chaque utilisateur reçoit des mises à jour régulières des projets auxquels appartiennent les arbres, les coordonnées GPS et une photo de son arbre lors de sa plantation", résume la plateforme. 

Avec Treedom.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  L’écologie dans nos assiettes  ». 

Au sommaire :  tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable ! 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.