Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

TotalEnergies envisage de se tourner vers le carburant aérien durable

©Motive56 / Shutterstock

TotalEnergies et l'entreprise pétrolière nippone Eneos Corporation ont annoncé jeudi s'associer afin d'évaluer la faisabilité d'une unité de production de carburant aérien d'origine non fossile, avec pour objectif de disposer d'une chaîne d'approvisionnement d'ici 2025.

L'unité envisagée se trouverait au sein de la raffinerie Eneos de Negishi, installée dans la préfecture de Kanagawa, au sud de Tokyo, au Japon. Sa capacité de production annuelle serait de 300.000 tonnes de carburant, issue des déchets ou des résidus provenant "notamment de l'économie circulaire", selon un communiqué, qui cite principalement des huiles de cuisson et graisses animales. A l'issue des études de faisabilité, les deux groupes prévoient la création d'une coentreprise dédiée, qui sera installée au Japon. "Les carburants aériens durables sont une des solutions disponibles pour une réduction significative des émissions de CO2 et répondent à une demande forte du secteur aéronautique pour réduire son empreinte carbone", a précisé le communiqué.

Un marché porteur

Il s'agit de la deuxième annonce de TotalEnergies et Eneos concernant les énergies durables. Les deux multinationales avaient indiqué la veille créer une coentreprise pour développer la production d'énergie solaire décentralisée pour leurs clients B2B dans plusieurs pays d'Asie. Le marché du carburant aérien durable pourrait s'avérer porteur, puisque seize entreprises japonaises, dont les compagnies aériennes ANA Holdings et Japan Airlines, ont aussi annoncé début mars unir leurs efforts pour développer une filière nippone de carburants renouvelables. L'alliance "Act for Sky" a pour objectif de réduire l'empreinte carbone du transport aérien. Air France envisage également un recours accru à ce type de carburants plus écologiques, afin d'atteindre une baisse de 12% de ses émissions de CO2 en valeur absolue en 2030 par rapport à 2019.

Avec AFP.