L’objectif de SkiTEC est de recycler 100 000 skis par an à partir de 2025.
©Nuclear_lily/Getty Images
Entreprises

SkiTEC, la coopérative qui recycle les skis en meubles et en mobilier urbain

Que faire de ses skis usagés ? En cette fin d'hiver, la question se pose pour certains. Alors que 500 000 skis sont jetés chaque année en France, SkiTEC propose de les recycler. Tables, fauteuils, abris à vélo... La coopérative multiplie les designs rigoureusement étudiés et éco-conçus pour des rendus originaux.

"Créer du beau à partir de skis en fin de vie" : c’est la mission de SkitTEC, coopérative savoyarde créée en janvier 2021. Les sept fondateurs, passionnés de montagne, ont mis en commun leurs compétences pour transformer les skis destinés à la poubelle en meubles et en mobilier urbain original. L’objectif de SkiTEC est de recycler 100 000 skis par an à partir de 2025.

Un projet d’économie circulaire

Les fondateurs sont partis d’un constat : chaque année en France, 500 000 skis sont jetés, donc enfouis ou incinérés. Ce chiffre, désastreux au niveau écologique, les a menés à réfléchir à une solution de recyclage. Ils ont constitué un stock de skis usagés, avec des modèles allant des années 1950 à nos jours. Pour ce faire, SkiTEC est en contact avec les fabricants, distributeurs, déchetteries et clubs de ski dans les alentours des Alpes du Nord.

Avec ce matériel, la coopérative commence par créer des meubles, conçus et fabriqués sur place : tabourets, banquettes, fauteuils, tables, patères, pergolas… L’offre est vaste et s’élargit même aux modèles sur mesure. Mais pour atteindre leurs objectifs de recyclage, les meubles pour particuliers et entreprises ne suffisent pas. C’est pourquoi SkiTEC se tourne aussi vers les collectivités, pour leur proposer des structures urbaines originales. Par exemple, la coopérative s’est lancée sur des projets d’abribus, abris à vélos, hangars ou encore panneaux porteurs pour panneaux solaires, toujours à base de skis.

Une conception durable

Pour ce faire, les propriétés mécaniques des skis sont minutieusement étudiées par l’équipe. En effet, un expert en recherche et développement s’occupe de la conception et adapte les différentes capacités de chaque modèle pour les appliquer aux meubles. Par exemple, la flexibilité obtenue grâce à l’intérieur en bois du ski est mise en avant pour plus de confort. De même, les produits de SkiTEC bénéficient d’une bonne étanchéité, car les dessous de skis sont constitués de polyéthylène PE, un des plastiques les plus utilisés et connu pour ses vertus non-absorbantes. Or, cette matière pose un problème de pollution, et sa combustion émet des gaz chimiques nocifs pour l'environnement.

Les skis sont ensuite percés et coupés dans l’atelier avant d’être upcyclés. Le bois, matière organique non-polluante, est souvent utilisé en complément, bien que cela varie selon les modèles. La durabilité constitue un des piliers de la coopérative : alors qu’aujourd’hui, la durée d'utilisation d’un ski varie entre trois et cinq ans, ceux recyclés par SkiTEC vivront dix à quinze ans de plus. Les produits de la coopérative sont d’ailleurs garantis dix ans.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #13 : "Sport et écologie : mode d’emploi”. 

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour faire du sport en étant écolo au quotidien ! 

Cliquez ici pour découvrir et précommander votre guide Idées Pratiques. 

#TousActeurs