Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Entreprises

Les Alchimistes : quand les couches des bébés parisiens servent à produire du terreau fertile !

Les Alchimistes lancent dès la rentrée, le projet "Les couches fertiles".
©Shutterstock

Avec l'ambition de recréer des sols riches et fertiles en milieu urbain grâce au compost, l'entreprise "Les Alchimistes" lance une nouvelle opération au cœur de la capitale : une expérimentation visant à faire des couches de nos chers bambins... du compost. 

La jeune entreprise "Les Alchimistes", créée en décembre 2016 en Île-de-France, est une société spécialisée dans le traitement des déchets organiques en milieu urbain, qu'elle transforme en compost grâce à la technologie du composteur électromécanique. Elle organise régulièrement des collectes dans la région. 

L'entreprise se lance aujourd'hui dans un nouveau projet baptisé "Les couches fertiles", qui devrait être concrétisé vers la rentrée. L'idée : expérimenter, durant deux ans et dans dix crèches parisiennes, le recyclage et le compostage de couches des bébés. "Les excréments humains sont aussi des déchets organiques. Au même titre que le compost produit à partir de déchets alimentaires, il servira à fertiliser les sols et, par exemple, les jardins des crèches parisiennes", explique Martin Guinement, responsable du développement commercial des "Alchimistes". L'entreprise compte utiliser "un procédé de séparation mécanique du plastique et des matières organiques des couches", précise Le Parisien.

Faire bouger les lignes

Le pari des Alchimistes est de réussir à faire "bouger les lignes" de la réglementation française car la France n'a pas encore autorisé le compost à partir de ce type de déchets organiques. "Cette expérimentation de deux ans est la pour leur prouver que ça fonctionne et qu'il n'y a pas de risques", précise M. Guinement, qui estime qu'il s'agit d'"un bel exemple d'économie circulaire, un retour de la matière organique à la terre, en circuit le plus court possible". Selon son collègue Guillaume Morel, "1000 couches ont déjà été testées". "On a pu récupérer 200 litres de compost environ, note ce dernier. Donc oui, ça fonctionne."

Si 3,5 milliards de couches de bébés sont jetées en France chaque année, l'ambition de la société, à terme, est de pouvoir les recycler et de créer des couches 100 % biodégradables

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.