Entreprises

Eqosphere, entreprise pionnière de la lutte anti-gaspi

L'équipe d'Eqosphere aux côtés de celle de Leader Price, pour lutter contre le gaspillage alimentaire
©Eqosphere

Cette entreprise sociale a vocation à réduire le gaspillage alimentaire et non-alimentaire. Elle récupère le surplus des entreprises, pour les redistribuer à des associations.

Eqosphere a remporté, la semaine dernière, le premier prix du salon Produrable de la Responsabilité Sociétale des Marques (RSM). Elle œuvre, depuis 2012, à réduire le gaspillage alimentaire et non-alimentaire. Cette entreprise sociale et solidaire récupère le surplus et les invendus de sociétés en tout genre et les redistribue à des associations.

Dans un souci d'économie circulaire, Eqosphere endosse plusieurs casquettes : elle sensibilise ses clients à la réduction du gaspillage, les accompagne dans le développement de leur démarche RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises), et enfin récupère et redistribue le surplus au sein de son réseau d'associations locales. Aujourd'hui implantée partout en France, Eqosphere favorise les circuits courts

Pionnière de la lutte anti-gaspillage

Durant ses études, Xavier Corval, fondateur de l'entreprise, travaille comme serveur sur son temps libre. Il constate alors la quantité de nourriture jetée, pourtant toujours propre à la consommation. Après son service, il décide de récupérer ces invendus pour en faire don aux SDF de la ville. À l'époque, aucune entreprise ou société ne proposait de solution pour remédier à cet énorme gâchis. En 2012, Xavier Corval fonde Eqosphere, pionnière en matière de lutte contre le gaspillage

"Cette ancienneté nous donne une légitimité", souligne Antoine Bouchaud, chargé de communication au sein de l'entreprise. Alors qu'à l'époque, elle est la seule à proposer un service de ce type, aujourd'hui, la concurrence est rude. Mais ce statut privilégié permet à Eqosphere de travailler auprès des grands noms : Franprix, Auchan, G20 ou les Restos du Cœur, la Croix Rouge, le Secours Populaire...

Eqosphere est l'activateur de la démarche RSE des entreprises."

L'entreprise sociale se démarque surtout par son rôle "d'activateur de la démarche RSE de ses clients", comme le précise Antoine Bouchaud. La grande chaine de supermarché Leader Price, par exemple, a revalorisé plus de 500 tonnes de nourriture en 2017, soit l'équivalent d'un million de repas, grâce à sa collaboration avec Eqosphere. Désormais, le géant alimentaire s'inscrit dans une démarche très marquée de lutte anti-gaspillage. Le pari est relevé.

Le gaspillage ne se limite pas au secteur alimentaire

Mais la revalorisation d'invendus ne se limite pas qu'au secteur alimentaire. Antoine Bouchaud nous raconte l'exemple d'Auchan, dont une vingtaine de ses matelas, neufs, ne pouvaient être vendus à cause d'un défaut d'étiquetage. Le supermarché a donc fait appel a Eqosphere pour trouver une solution à ce problème. Les matelas ont finalement trouvé preneur auprès du Secours Populaire

Sur tous les fronts, Eqosphere participe maintenant au concours de la fabrique AVIVA. À la clé, une aide financière de 85 000 euros pour permettre aux entreprises de se développer. Les finalistes du concours seront dévoilés le 30 avril prochain.