Entreprises

Bien-être animal : Gap, Zara, H&M et Topshop disent non au mohair

L'association Peta dénonce les conditions d'élevage des chèvres Angora.
©Janice Adlam/Shutterstock

À la suite de la diffusion par l’association Peta d’une vidéo dénonçant les conditions d’élevage des chèvres Angora, plusieurs grandes marques ont pris la décision de retirer le mohair de leurs collections.

Il n’y aura plus de pulls en mohair chez Gap, Zara, H&M et Topshop. Ces quatre grandes enseignes de la mode ont décidé de bannir, d’ici 2020, ce type de laine de leurs articles.

L’information a été donnée par Peta, l’association de défense des droits des animaux, le 2 mai et confirmée par les porte-paroles des quatre groupes contactés par l’AFP.

Les grandes enseignes concernées par le bien-être animal

Cette décision a suivi la diffusion par Peta d’une vidéo montrant des chèvres angora – dont la laine est exploitée – traînées par les cornes et les pattes, puis jetées au sol par les personnes en charge de les tondre. Ces images ont été tournées dans 12 élevages d’Afrique du Sud, le pays qui produit la majorité du mohair commercialisé dans le monde. L’association précise également que selon les éleveurs, beaucoup de chèvres meurent à la suite de l’exposition au vent et à la pluie, et dénonce leur abattage précoce – elles seraient abattues dès qu'elles ne sont plus utiles à l’industrie – dans des conditions non acceptables.

À l'appui de cette décision, un porte-parole d’H&M a indiqué à l’AFP qu’"aucun standard crédible ne permet à ce jour une information transparente et contrôlable de la production de mohair" et a précisé que le groupe "continue ses recherches de fibres alternatives."