Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Le mouvement international de la "Rebellion Week" démarre à Paris ce samedi

©WIktor Szymanowicz / NurPhoto / AFP

Le collectif international Extinction Rebellion appelle à une semaine de rébellion partout dans le monde. Le mouvement démarre à Paris ce samedi 5 octobre. 

"Il est temps de se rebeller. Avec amour pour le monde vivant, avec rage contre un système qui le détruit", signe le collectif Extinction Rebellion sur la page Facebook dédiée à la "Rebellion Week". Ce samedi 5 octobre s'ouvrent à Paris les premières actions de désobéissance civile. Et dès lundi, aux quatre coins du monde, s'ouvrira officiellement cette semaine placée sous le signe de la contestation.

"À travers les continents, les villes et les pays, nous nous soulèverons contre les pouvoirs politiques et économiques moteurs de l'anéantissement du monde vivant", appelle le collectif. "Du 5 au 12 octobre, des dizaines de milliers d’activistes iront dans de nombreuses capitales du monde entier bloquer des points stratégiques, et désobéir en masse aux responsables de la crise climatique, lit-on dans le communiqué, puis, les 12 et 13 octobre prochain, dans le cadre de la semaine mondiale d’actions contre l’impunité des multinationales, nous allons passer à l'action pour mettre 'hors-service' trois multinationales parmi les plus polluantes et prédatrices au monde", notamment en placardant des affiches sur les devantures des dites entreprises.

Si 250 000 personnes indiquent "participer" à l'événement sur Facebook, les militants exigent entre autres : "La reconnaissance de la gravité et de l’urgence des crises écologiques actuelles et une communication honnête sur le sujet ; la réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre pour atteindre la neutralité carbone en 2025, grâce à une réduction de la consommation et une descente énergétique planifiée ; l’arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres, à l’origine d’une extinction massive du monde vivant ; la création d’assemblées citoyennes chargées de décider des mesures à mettre en place pour atteindre ces objectifs et garantes d’une transition juste et équitable."

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.