QUESTION DU JOUR

"L'Affaire du siècle" : Greenpeace prêt à attaquer l'État en justice

Marche pour le climat, Paris, 13 octobre 2018.
©KARINE PIERRE / HANS LUCAS / AFP

"Nous allons attaquer l'Etat en justice", a annoncé le directeur de Greenpeace, Jean-François Julliard, sur RTL mardi 19 février. 

"Le gouvernement nous dit que la trajectoire empruntée par la France est la bonne pour lutter contre le dérèglement climatique, ce avec quoi nous ne sommes pas d'accord", a indiqué le directeur de Greenpeace sur RTL. D'où la décision de son organisme d'attaquer l'État en justice. "Nous allons aller jusqu’au bout de cette démarche, nous allons déposer dans les semaines qui suivent ce recours auprès du tribunal administratif", a ajouté Jean-François Julliard. 

Greenpeace France fait partie des quatre associations - avec Notre Affaire à Tous, la Fondation pour la Nature et pour l'Homme et Oxfam France - à l'origine d'une pétition climat mise en ligne en décembre 2018, qui a dépassé les 2,1 millions de signatures. Celle-ci a été lancée en soutien au recours annoncé pour "inaction climatique" formé par ces quatre associations à l'encontre de l'État français, baptisé "L'affaire du siècle". Ce recours devrait donc être déposé.

Pour rappel, les quatre ONG avaient adressé un courrier de demande préalable au Premier ministre ainsi qu'à 12 membres du gouvernement le 17 décembre dernier, lui demandant de prendre des mesures concrètes afin de respecter ses engagements et obligations en matière de lutte contre le changement climatique. Le 14 février dernier, le Premier ministre Édouard Philippe, accompagné du ministre de la Transition écologique François de Rugy, recevait les quatre ONG à Matignon. Le lendemain, dans une lettre de 10 pages, M. de Rugy invitait notamment "tous les signataires de la pétition l'Affaire du siècle à s'investir dans le grand débat national". "L’État français est parmi les plus actifs pour lutter contre le dérèglement climatique, et l’un des moins émetteurs par habitant et par unité de PIB des pays développés", a assuré le ministre. 

"Le gouvernement nous dit que la trajectoire empruntée par la France est la bonne pour lutter contre le dérèglement climatique, ce avec quoi nous ne sommes pas d'accord", a notamment répondu Jean-François Julliard sur RTL. 


"L'Affaire du siècle" sera-t-elle le procès du siècle selon vous ?

Choix