Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

La police de l'environnement part à la rencontre des touristes cet été

Un agent de l'Office français de la biodiversité durant une observation de la nature
©Sébastien Lamy / OFB

Pour les vacances d'été, l'Office français de la biodiversité lance une campagne de sensibilisation auprès des Français qui renouent petit à petit avec les espaces verts. Après des mois de confinement, la nature avait commencé à reprendre possession de certains espaces. L'objectif est  de préserver la biodiversité sans trop exercer de pression sur les milieux naturels.

En cette période de vacances où les Français ne peuvent se déplacer bien loin, beaucoup ont privilégié des destinations en France. Des séjours dans l'Hexagone au contact des espaces verts ou urbains, dans lesquels la cohabitation avec la faune et la flore peut parfois s'avérer compliquée. Pour sensibiliser le public, l'Office français de la biodiversité (OFB) - né en janvier 2020 de la fusion entre les agents de l’Agence française pour la biodiversité et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage - est en pleine campagne de sensibilisation. Depuis le 6 juillet et jusqu'à la fin de l'été, plus de 1800 agents dits "inspecteurs de l'environnement" sont mobilisés.

Toutes les régions de France concernées

En France métropolitaine, en Corse et en en Outre-mer, la police de l'environnement va à la rencontre des touristes sur différents sites pour leur rappeler les gestes nécessaires au respect de la biodiversité, et ceux à adopter. 16 sites ont été sélectionnés. La forêt de Fontainebleau en Île-de-France pour prévenir contre les incendies et préserver les sols, le golfe du Morbihan en Bretagne avec l'objectif d’assurer la préservation de la biodiversité marine et terrestre et de sensibiliser à l’éco-navigation, la protection des zones de nidification ou la pêche à pied, ou encore par exemple la Martinique, pour le respect du littoral et des coraux. Pour l'Office français de la biodiversité qui dispose de directions régionales et départementales, "l'idée est de couvrir tous les milieux" et d'atteindre le plus de monde.

Des visuels ludiques et pédagogiques en ligne

Pour accompagner les personnes rencontrées, la plateforme Agir pour la biodiversité mise en place par l'OFB répertorie les bons gestes avec des visuels sur lesquels on peut notamment lire : " Sur terre ou en mer, je ne dérange pas les animaux", "Je signale les animaux blessés ou en difficulté" ou encore "Je pratique l’éco-tourisme lorsque j'en ai l'occasion". Des gestes à effectuer durant l'année sont également suggérés  : "J’encourage mon entreprise à agir pour la biodiversité" et "J’encourage ma collectivité à devenir 'Territoire Engagé pour la Nature' ". Des messages vont aussi être diffusés dans la Presse Quotidienne Régionale et dans des spots radio.

Des sanctions pour ceux qui ne respectent pas la nature

Si les inspecteurs font de la sensibilisation,ils sont également habilités à verbaliser et peuvent distribuer des amendes à tous ceux qui portent atteinte à la biodiversité. Cela va de la pollution des cours d'eau à l'arrachage de haies sur certaines périodes (le Code de l'Environnement répertorie l'ensemble des règlements, lois, et sanctions relatives à l'environnement à respecter en France). Des verbalisations ont déjà eu lieu depuis début juillet. "Nous pouvons être confrontés à des personnes qui enfreignent la législation et ne sont pas sensibles à cette sensibilisation, il est nécessaire de les verbaliser", souligne l'Office. Et si cette campagne de sensibilisation spécifique s'étend sur la période estivale uniquement, la sensibilisation fait partie du travail des inspecteurs de l'environnement tout au long de l'année, tout comme la gestion des espaces protégés.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide « La mode éthique dans nos dressings ».

Au sommaire : interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour se mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs.


[1] Les autres sites sont en Nouvelle-Aquitaine pour les plaines, plateaux, montagnes et plus 700 km de littoral, la Bourgogne-Franche-Comté et le lac d’Ilay, l'Occitanie avec la vallée de la Dordogne, la Normandie et l'estuaire de l’Orne, la Provence-Alpes-Côte d’Azur pour lac de Serre-Ponçon, le Centre-Val de Loire et le bassin de la Loire, le Pays de la Loire pour la pointe d’Arçay, les Hauts-de-France et l'estuaire de la Slack, l'Auvergne-Rhône-Alpes et le parc naturel du Pilat, le Grand Est pour le massif des Vosges, la Guadeloupe pour la pointe des Châteaux, et La Réunion.