Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

En Charente-Maritime, des stages de citoyenneté pour ceux qui ne respectent pas l'environnement

©Leonid Andronov/Shutterstock

À Saintes, en Charente-Maritime, l'infraction au Code de l'Environnement, si celle-ci reste modérée, n'est pas passible d'une amende mais plutôt d'un stage pédagogique visant à sensibiliser les contrevenants à la protection de la nature.  

Un stage de citoyenneté plutôt qu'une amende - qui aurait pu être salée. Cette idée a été imaginée par le vice-procureur au Parquet de Saintes, Mathieu Auriol. "Cela concerne l'irrigant qui dépasse les quotas, les gens qui brûlent des pneus dans leur jardin, ceux qui utilisent du désherbant à deux pas d'une rivière, la pollution marine par dégazage, l'écobuage ou encore le dépôt sauvage", explique ce dernier à France 3 Nouvelle-Aquitaine. "C'est une alternative plus pédagogique que l'amende comme réponse judiciaire, devant l'ignorance de la législation. Il n'y aura pas de moralisation, juste une explication pour dire en quoi c'est grave", poursuit-il, précisant que l'expérience a déjà été tentée à Marseille.

Ces stages pédagogiques d'une journée, d'un coût de 160 €, sont mis en place dès ce mois d'avril dans la commune de Saintes. Ils visent à informer et à sensibiliser les contrevenants sur les enjeux de la protection de l'environnement. Ils sont organisés en partenariat avec l’Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS), l’Agence française pour la biodiversité (AFB), Nature Environnement 17 et l’Association d’entraide et de médiation.