Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Education/Citoyenneté

Coronavirus : trois façons de se soutenir en temps de confinement

Le gouvernement français exige le confinement des citoyens chez eux pour une durée minimale de 15 jours, en pleine crise du coronavirus.
©Lopolo/Shutterstock

Le gouvernement français exige notre confinement total - sauf pour des déplacements justifiés - pendant les 15 prochains jours. Des mesures nécessaires à enrayer l’épidémie, mais qui peuvent constituer un facteur de solitude important. Pour lutter contre cela, il existe néanmoins des solutions.

Les mesures sont claires : restez chez vous. Cependant, pour certains publics et notamment les personnes du troisième âge, l’absence de visites peut constituer une épreuve mentale importante. Contre l’isolement, des Français ont donc mis en place plusieurs initiatives solidaires. Que pouvons-nous faire à notre échelle ?

1. Faire les courses du voisin 

Les initiatives fleurissent sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter, où les actes de solidarité affluent. Plusieurs annonces ont été postées par les internautes, proposant de faire leurs courses aux personnes voisines les plus vulnérables, ou encore de sortir leur chien. Des messages que l’on retrouve donc sur les réseaux sociaux, mais aussi dans les halls de plusieurs immeubles, afin d’apporter aux seniors le soutien dont ils ont besoin.

À noter que plusieurs enseignes dont Franprix et Monoprix proposent la livraison gratuite à domicile pour des paniers coûtant entre 30 et 45 euros, aux personnes âgées. Des numéros verts sont disponibles pour avoir accès à ces services et permettre de remplir le frigo pendant trois ou quatre jours. Si le panier est pour le moment composé de produits de première nécessité, il pourra par la suite évoluer, explique Diane Coliche, directrice générale exécutive de Monoprix dans les colonnes du Parisien. 

2. Mettre des attestations de déplacement à disposition dans son immeuble

Toutes les personnes quittant leur lieu de confinement devront être "en mesure de justifier leurs déplacements". Tel est le mot d’ordre du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner. Par conséquent, "un document attestant sur l’honneur le motif" est obligatoire. Puisque beaucoup ne disposent pas d’imprimantes : certains Français mettent les attestations à disposition dans les cages d'escaliers de leurs immeubles. 


3. Appeler les personnes âgées et ses amis isolés

Pour lutter contre la solitude, de nombreux internautes proposent de téléphoner aux personnes âgées pour leur permettre de passer le temps. Certaines associations proposent une démarche similaire. C’est le cas de l’APA, un réseau social et solidaire. Les bénévoles du centre ont mis en place un centre d’appels ce week-end afin de prendre des nouvelles des seniors.

De manière générale, n'oublions pas prendre des nouvelles de nos proches, en particulier de ceux qui se retrouvent isolés ! Que l'on soit jeune ou âgé, la solitude peut s'avérer difficile à vivre. Un apéro sur Skype, un FaceTime, une conversation pour refaire le monde sur Messenger ou WhatsApp... Ces initiatives sont une façon on ne peut plus simple de se soutenir dans cette crise. 

Vous avez apprécié cette information ? Vous aimerez également notre guide pratique « L’écologie dans nos assiettes ».

Au sommaire : Tout pour faire sa transition alimentaire en douceur et répondre aux enjeux d’une alimentation plus durable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs.