Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

HUMEUR

Allain Bougrain-Dubourg : "La géographie cherche t-elle ses repères  ? "

Allain Bougrain-Dubourg, grand défenseur de la cause animale, président de la Ligue pour la protection des oiseaux.
©XAVIER LEOTY / AFP

A l'occasion du bicentenaire de la "Société de Géographie", Allain Bougrain-Dubourg met en lumière l'apport des géographes dans la compréhension du monde, et des défis qui nous attendent.

Au lendemain de l'expédition d'Egypte conduite par Napoléon, bon nombre de vétérans décident de créer la "Société de Géographie". La plus ancienne du genre fête aujourd'hui son bicentenaire. Une liste impressionnante de grands naturalistes, écrivains et autres explorateurs ont enrichi ses rangs au cours de l'histoire. Humboldt, Chateaubriand, Jules Verne, Charcot, Albert 1er figurent au panthéon.

Que reste t-il de cette fantastique épopée qui vagabonde des sources du Nil à la route de la soie, en passant par la recherche du pôle nord ? Une grande page d'histoire teintée de questions récurrentes. L'exploit est-il un rouage essentiel de la géographie ? "Pas tant qu'il n'enrichit pas les connaissances " répond assez sèchement Jacques Gonzales, secrétaire général de la Société de Géographie.

Autre question : la géographie conduit-elle à la découverte ou la conquête des territoires ? Il faudrait bien des débats pour apporter l'éclairage d'autant que l'idée de géographie ne se résume pas, comme on serait tenté de le croire, à déterminer le périmètre d'un territoire mais plus largement à explorer l'ensemble du monde vivant et minéral. La bête, la plante ou la roche valent autant que le continent en géographie. Un champ aussi vaste d'investigation devrait soulever la curiosité, voire générer l'enthousiasme. L'exaltation n'est pas au rendez-vous. 

La géographie, outil pour comprendre le monde 

Un sondage réalisé par l'Ifop à la demande de la Société de Géographie à l'occasion du bicentenaire en témoigne. Côté scolarité, la géographie arrive après le Français, les mathématiques, l'histoire et les sciences naturelles dans les matières préférées. Délaissée par les plus jeunes, cette discipline est appréciée par les plus âgés. Pourtant 81 % des Français pensent que la géographie contribue à mieux comprendre les problèmes d'aujourd'hui. 

En attendant d'expliquer le paradoxe, les géographes d'aujourd'hui évoquent les nouveaux défis comme leurs prédécesseurs ont dû le faire il y a deux siècles : le monde sous-marin reste le challenge du futur, de même que l'autopsie de l'Antarctique. Avant de scruter les étoiles, restons terre à terre, semble tempérer la Société de Géographie. Pas faux, la société Esri France, spécialisée dans les systèmes d'information géographiques, propose déjà des milliers de cartes qui embrassent l'imagerie et télédétection, le temps réel ou encore la 3D avec des approches socio-économiques qui élargissent les champs géographiques à l'ancienne.

Le temps est il venu de redonner à la géographie ses lettres de noblesse ? Daniel Pennac nous y invite : Ne cherchez pas à écrire l'histoire, contentez vous de rendre ses droits à la géographie, dit-il dans La fée Carabine

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #9 : Comment vivre presque sans plastique ?

Au sommaire : état des lieux de la place du plastique dans nos vies, conséquences sur l'Homme et l'environnement, solutions pour s'en débarrasser... 68 pages de solutions pour passer à l'action.

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs