Culture

Ré-ensauvager la France, l'enjeu économique de demain

Couverture Livre Ré-ensauvager la France

Parmi les signaux faibles du moment, le retour de la nature, du sauvage. Avec le printemps, les initiatives poussent de partout et c'est une bonne nouvelle ! Pour vous approprier le sujet, précipitez-vous sur le livre de Stéphane Durand et Gilbert Cochet, Ré-ensauvageons la France, publié le 11 avril dernier chez Actes Sud.

Rien n'est perdu, la nature n'a pas définitivement disparu et tout est encore possible. Tel est le point de départ enthousiaste que nous partagent Gilbert Cochet et Stéphane Durand, deux noms qui ne vous disent sans doute rien, et qui pourtant sont habitués à parler au grand public de ces problématiques : le naturaliste et le biologiste-ornithologue sont en effet les conseillers scientifiques du réalisateur Jacques Perrin, à l'origine du Peuple Migrateur, d'Océans, ou encore des Saisons, en 2016. En parcourant l'Hexagone pour présenter ce dernier film au public, ils se sont toujours abstenus de toute forme de défaitisme : pour eux en effet, "la nature possède toutes les ressources pour panser ses blessures... À la seule condition qu'on lui en laisse le loisir. Il suffit que l'homme aménageur et prédateur se retire, pour laisser place à l'homme contemplatif" relèvent-ils.

Les espèces en cours de disparition peuvent revenir

Et si nombre d'espèces ont disparu ou presque (tel le bison, l'aurochs, l'élan, le cheval sauvage, le loup, le lynx ou l'ours), elles peuvent encore revenir et retrouver leur densité naturelle sans qu'il soit nécessaire de les réguler. Autre bonne nouvelle ? Le patrimoine naturel dont nous disposons est tel que la France a le potentiel pour devenir le leader européen de la préservation du vivant. Ce cadeau de la nature est, de surcroît, une richesse renouvelable et non délocalisable, relèvent les deux auteurs.

Après avoir rappelé à quel point nous vivons sur un territoire d'une richesse exceptionnelle, Gilbert Cochet et Stéphane Durand reviennent sur les mesures historiques de protection de la nature : s'ils les saluent pour ce qu'elles ont permis de sauver, ils soulignent aussi à quel point la nature ordinaire disparaît aujourd'hui. En formulant quelques rêves pour le XXIème siècle, ils insistent : si le mouvement de protection amorcé dans les années 1970 est extrêmement positif, "le chemin est encore long avant de pouvoir profiter d'une France vraiment sauvage" - les textes juridiques sont complexes, les surfaces protégées sont encore trop faibles, et les densités des espèces sont très en deçà de ce que l'on pourrait atteindre.

Les solutions pour ré-ensauvager la nature

Suivent alors plusieurs chapitres qui, milieux par milieux, proposent des solutions pour ré-ensauvager nos montagnes, nos forêts, nos rivières, marais et océans. En s'appuyant sur de nombreuses cartes et références historiques tout autant que scientifiques, les deux auteurs détaillent un plan d'action qui, s'il était suivi, permettrait d'offrir à la France une autre dimension que sa seule exception culturelle. Le tourisme de la contemplation et le tourisme de la nature représentent des gisements d'emploi et de ressources économiques qui n'attendent que l'audace des décideurs, plaident alors les deux auteurs, pour qui le temps est venu de l'alliance avec le sauvage est venu ! "Make France natural again", pourrait-on donc dire !