Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Culture

Jardin21*, un lieu éphémère et éco-responsable à découvrir

©Adrien Poirier

Zoom sur le Jardin21*, friche située à Paris au bord du canal de l'Ourcq où l'on peut jardiner, dîner, boire l'apéritif et participer à de nombreuses activités, jusque fin septembre 2018.

Si vous n’avez pas eu l’occasion de vous y rendre cet été, il est encore temps – et ce jusqu’au 30 septembre -, de visiter le Jardin21*, une friche verdoyante de 1500 m2 dans le parc de la Villette, où l’on peut trouver un potager urbain, un espace restauration et un bar. Ce projet éphémère est le précurseur d’un projet à venir plus large : Oasis21*, initié par le Glazart, Montessori21, Colibris et Auguri développement. Plus de détails en 2020 sur son ouverture ! En attendant, Victor Goubin, chef de projet du Jardin21*, a répondu à nos questions sur ces projets éco-responsables.

Que peut-on trouver au Jardin 21* ? Quelles activités sont proposées ?

Il s’agit d’un nouveau lieu de vie convivial et inspirant avec un bar et un "foodtruck" bio, qui préfigure un futur projet d’envergure : l’Oasis21*. L’âme du Jardin21* est son potager de 300 m2, pensé comme un petit havre de ressourcement. L’objectif est de créer des échanges dans un espace-temps différent où petits et grands peuvent être spectateurs autant qu’acteurs ! Nous proposons diverses activités avec une programmation axée sur des pratiques alternatives, atypiques et pluridisciplinaires, notamment : la résidence des marchés Comptoir Local, les showcases au cœur du potager avec Sofar Sounds, les Rencontres 21*21 sur des débats de société, et les "Jeudis jardine" pour apprendre à semer et récolter en compagnie de jardiniers urbains. Nous organisons aussi de nombreux ateliers notamment de yoga, de broderie, de coloriage, d’éveil musical et plus encore. Pour le côté festif, nous tenions aussi à proposer la programmation musicale de la team Glazart dans le cadre de DJ sets et d’événements en plein air le dimanche.

©Adrien Poirier

Est-ce un concept qui plaît aux visiteurs ?

Le lieu et le concept plaisent, bien sûr. Au Jardin21*, c’est un peu les vacances du mercredi au dimanche : on jardine, on boit un thé frappé au cœur du potager en plein soleil, sous le périphérique et au bord du Canal de L’Ourcq… Nous avons eu de belles retombées presse, avec de bonnes fréquentations quotidiennes. La clientèle est principalement constituée de familles et de jeunes Pantinois, Parisiens, ainsi que des visiteurs de la capitale en recherche de nouvelles expériences alternatives basées sur l’écologie et l’innovation qu’elle implique.

Ce lieu est le précurseur d’un projet plus vaste : Oasis 21*. Quelle est son ambition ?

Ce futur projet d’envergure a pour ambition de préserver les valeurs du Jardin21* et d’offrir de plus vastes possibilités pour établir notre action, en proposant un potager plus grand et une programmation plus fournie, le tout axé sur nos thématiques centrales actuelles que sont l’écologie, la société et l’éducation. C’est une sorte de Jardin21* XXL avec plus de possibilités, plus de propositions, et surtout plus de plaisir ! Les quatre fondateurs, Glazart, Montessori, Colibris et Auguri Production, apporteront leur expertise en fonction de leur cœur de métier : Montessori et Colibris pour l’éducation et l’écologie, Glazart et Auguri Développement pour la culture au sens large.

Comment l’idée de monter ces deux projets a-t-elle germé ?

C’est l’objet de rencontres de personnes partageant des idées et des envies communes. Glazart a fondé ce lieu dans l’idée de perpétuer un ADN visant à travailler avec des acteurs locaux, et prendre en compte les nombreux soucis environnementaux liés à notre époque. C’est une envie de faire germer des idées positives et surtout pleines de bons sens.

Jardin21*

Espace périphérique, Halle aux cuirs

Parc de la Villette, 75019 Paris

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.