Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Culture

Imago : le Netflix gratuit de la transition écologique !

Copie d'écran d'Imago TV
Imago TV

Vous en rêviez ? Ils l'ont fait : un site web regroupant documentaires, web séries, émissions, podcasts, et courts-métrages traitant de la transition écologique. Le tout sans pub, en accès libre, et dans le respect des ayants droits !

Un fond noir, un design sobre et épuré, la place au contenu – varié – et surtout une démarche claire et cohérente. Telle est la vocation d'Imago, née cette semaine (pile avant les fêtes !) après plusieurs mois de travail et d'investissement bénévole. Rencontre avec Nicolas, l'un des cofondateurs.

Quelle est la vocation d'Imago ?

Nous sommes motivés par le désir de vulgariser les enjeux écologiques en usant des supports vidéo et audio auxquelles nous avons la chance de pouvoir accéder aujourd'hui. Un tel projet manquait vraiment en France alors qu'il doit bien y avoir un million de Français désireux d'accéder régulièrement à des contenus sur la transition et les alternatives concrètes. Avec une plateforme pertinente sur le fond et "user friendly" sur la forme, probablement plusieurs millions s'y intéresseraient aussi ! Et comme il n'est pas si simple de trouver des vidéos de qualité sur internet lorsque l'on n'a pas l'habitude de faire des recherches et que la plupart des vidéastes engagés ont du mal à trouver leur public, Imago envisage de faire le lien, d'être un "médium" entre public et créateurs.

De fait, notre "ligne éditoriale" est claire - nos contenus sont dédiés à la transition, à la critique du modèle économique dominant et aux alternatives à ce modèle -, désireuse de rendre visibles et crédibles les alternatives écologiques. La plateforme est gratuite d'accès, sans abonnement, nos codes sont optimisés et libres de droit (open source) afin que d'autres plateformes puissent utiliser notre code en se positionnant sur des sujets connexes.

Notre "ligne éditoriale" est claire - nos contenus sont dédiés à la transition, à la critique du modèle économique dominant et aux alternatives à ce modèle -, désireuse de rendre visibles et crédibles les alternatives écologiques.

Le projet est totalement bénévole, comment fonctionne l'équipe ?

Nous sommes deux complices dans l'aventure, Felipe et moi-même ! Il y a trois ans, nous travaillions (dans un cadre bénévole et associatif) avec Jonathan Attias (réalisateur du documentaire "des clics de conscience") et sa compagne Caroline Perez sur le projet de web magazine "Les Gens Qui Sèment" quand l'idée d'Imago a germé. A l'époque nous étions en contact avec de nombreux vidéastes, certains commençaient tout juste à avoir de l'audience, mais la plupart avait du mal à faire connaître leurs productions.

Etant ingénieur de formation spécialisé dans la "streaming vidéo", j'ai décidé de mettre à profit mon savoir-faire en offrant aux vidéastes indépendants un service aussi abouti que ce que je pouvais concevoir pour les grands médias français. C'était pour moi l'espoir d'aligner enfin mon travail quotidien avec mes valeurs, alors j'ai décidé de tout plaquer.

Felipe pour sa part travaille toujours dans une société qui met en place des parcs éoliens. Il a un excellent bilan carbone personnel ! Il connait moins bien que moi les médias, mais il est végane, passionné par les monnaies libres, les crypto-monnaies, l'open source, l'internet libre et est un militant pro-démocratie de la première heure ! A nous deux, nous couvrons une bonne partie du spectre des sujets abordés sur Imago.

Par la suite, nous avons travaillé de manière coopérative avec beaucoup d'amis, en bénéficiant du support technique de Benjamin (directeur technique de Captain Fact) et Marc (directeur technique de Lilo), ainsi que le soutien de nombreux vidéastes, notamment Nicolas Meyrieux (La Barbe), Guillaume Desjardins (Les Parasites), Hélène de Vestele (le JTerre, Edeni), Julien Vidal (CCPM) et beaucoup d'autres. Plus d'une cinquantaine de personnes ont testé l'application depuis octobre 2018 et fait de très nombreux retours ! L'objectif est que la plateforme soit auto-gérée d'ici quelques mois.

Justement, quelles sont les prochaines étapes maintenant que le site est en ligne ?

L’imago est la phase finale d’un animal qui se transforme - à l'image du papillon (l’imago des chenilles) ou la libellule (l’imago des naïades), le site va progressivement évoluer ! Nous allons ajouter de nombreuses fonctionnalités coopératives - et notamment la vérification des faits (Fact Checking), en partenariat avec Captain Fact. Le projet étant entièrement associatif, nous envisageons l'organisation de hackathons pour impliquer les meilleurs développeurs et améliorer la plateforme. Puis, à terme, Imago sera auto-géré par des algo automatiques et la communauté (à la manière Wikipédia). Nous ne nous interdisons pas des crowdfundings ponctuels ou un tipeee (type de financement participatif - ndlr).

A terme nous aimerions amener tous les contenus à basculer vers Wetube (ou Peertube, des plateformes de streaming vidéo innovantes et éco-conçues utilisant le peer-to-peer) : certains contenus (Thinkerview, Data Gueule, Next, Présages, Le Réveilleur, Edeni) ont déjà basculé, ou sont en cours de bascule. Notre objectif est de convaincre un à un l'ensemble des 150 créateurs (et bientôt beaucoup plus !) d'Imago de "dupliquer" leurs vidéos sur Wetube. Et un jour, qui sait, de faire un grand happening, où nous serons des centaines à annoncer ensemble que nous quittons définitivement Youtube... Imago, comme son nom l'indique, c'est aussi une aventure de transformation personnelle et de société - Ima signifie "maintenant" en japonais et Go, "on y va" en anglais. Alors c'est parti !

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.