Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

ID d'ailleurs

Tree Change Dolls : en Australie, des poupées recyclées et engagées

Une collection de poupées de seconde main "re-stylées" par Sonia Singh
©TreeChangeDolls via @treechangedolls

Sonia Singh, Australienne de 48 ans, est la créatrice du projet "Tree Change Dolls". Elle donne une seconde vie à des poupées chinées dans les vide-greniers, motivée par des valeurs qui lui ont été inculquées depuis l’enfance. Son projet est aujourd'hui couronné de succès.   

Sonia Singh et ses sœurs ont grandi en s’amusant avec des jouets qu’elles ou leurs parents fabriquaient avec des poupées de seconde main. Pour ses filles, l'Australienne a naturellement opté pour le même processus, mais en se l’appropriant un peu plus…  Elle a développé "Tree Change Dolls" grâce à son besoin de créer et au temps dont elle disposait à la suite de la perte de son travail. Scientifique de formation, elle se plonge dans le "sauvetage" de poupées puis partage ses premières créations sur les réseaux sociaux en 2015. Aujourd'hui, elle vend en ligne à travers le monde des guides permettant de créer ses propres poupées de seconde main. Près de 33 000 followers la suivent sur Etsy et sur Instagram, et la blogueuse a déjà réalisé près de 8000 ventes.

À l’origine, Sonia était guidée par son envie de transmettre et d’échanger son savoir-faire puis par sa passion de la réutilisation et du recyclage et son engagement dans la lutte contre l’hyper-sexualisation des poupées industrielles proposées à la vente. John, son compagnon, la soutient et met en évidence que ses créations permettent de produire des poupées qui "ressemblent à ce qu’elles devraient être". Il ajoute qu’elles "ont l’air d’être elles-mêmes". Pour ce faire, Sonia efface l'intégralité du visage très maquillé de la poupée. Puis elle lui en crée un nouveau, plus naturel, avec des lèvres plus fines, des yeux moins grands, surtout sans maquillage et parfois avec quelques taches de rousseur. 

J'encourage les gens à recycler leurs propres poupées et j'espère rester créative, pour collaborer avec d'autres personnes créatives, aider les enfants à s'impliquer dans la fabrication de leurs propres jouets et à aider tout le monde à regarder à nouveau avec un regard neuf les choses que nous achetons et que nous jetons sans hésiter. - Sonia Singh, sur son site

Son choix de poupée à re-styler s’est porté sur une grande marque qui a la particularité de ne pas avoir de pieds. Ces "fashion-poupées" sont au départ habillées très "bling-bling" et chaussées avec de gros souliers hauts perchés. Sonia se charge de leur créer des pieds, puis "répare" ce qui nécessite de l'être en refondant le plastique sur les zones abîmées par exemple. Elle partage ses méthodes sur les réseaux sociaux. Les poupées sont ensuite habillées de vêtements créées par sa mère. Le résultat donne une poupée qui permet aux enfants de se reconnaitre ou de retrouver les traits d’un membre de leur entourage. 

Poupée re-stylée par Sonia Singh
©TreeChangeDolls via @treechangedolls

Tree Change Dolls est quelque chose que je peux transformer en une petite entreprise créative qui me permet de partager mes compétences et de partager mon amour de réutiliser et de recycler des poupées qui étaient autrefois considérées comme des déchets ou qui ne valent plus la peine de jouer avec. J'espère créer des ressources pour les gens qui veulent essayer eux-mêmes. - Sonia Singh, sur son site

L'échange de savoir-faire et la mise en évidence des valeurs qui lui sont chères restent au centre du projet de Sonia. Elle explique que le but était seulement de "se faire un peu d'argent de poche" en faisant quelque chose qu'elle aime. Elle ne s'attendait pas à être à l'origine d'un modèle de réemploi qui perdure encore aujourd'hui.

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.