Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Poulehouse, "l'œuf qui ne tue pas la poule", désormais sur les étals de Carrefour

Poulehouse propose l'oeuf qui ne tue pas la poule avec un mode de production sans abattage, en plein air et bio.
©Poulehouse/Capture d'écran Twitter

Pour permettre une production d’œufs éthiques, les éleveurs fournissant la start-up Poulehouse s’engagent à "nourrir, loger et soigner" leurs poules jusqu’à leur mort naturelle. Comme Franprix, Monoprix ou Naturalia, Carrefour Bio va les commercialiser.

Les poules pondeuses ne sont pas abattues après 18 mois, l'âge de leur baisse de production. Elles sont sélectionnées grâce au sexage, c'est à dire l'identification du sexe du poussin avant la naissance, afin d'éviter ce qui d'après Fabien Sauleman, l'un des fondateurs de l'entreprise, est une "vie inutile". Les mâles, ne pouvant pondre, sont systématiquement tués à la naissance évitant ainsi de déclencher les coûts relatifs à leur élevage. Poulehouse a été la première en France à utiliser cette technologie développée par la start-up allemande Seleggt avec laquelle elle travaille. Aucun épointage de bec n'est effectué : les poules ne se marchent pas dessus, elles ne risquent donc pas de se blesser entre elles.

Poulehouse garantirait ainsi un œuf éthique et bio, fortement recherché par le consommateur. Le groupe Carrefour l’a bien compris : dans un communiqué de presse du 16 septembre, le groupe indique répondre à "la demande croissante de ses consommateurs végétariens, flexitariens ou également préoccupés par la cause animale" en commercialisant les œufs Poulehouse. L'enseigne a pris plusieurs engagements en ce sens : l’arrêt de la commercialisation des œufs issus de systèmes en cage d’ici 2020, le développement d’une offre d’œufs plein air étendue et l’équipement en caméra de ses abattoirs. 

Consommer des œufs de poule élevées en plein air avec une conduite d’élevage bio, et cela, jusqu'à leur mort naturelle implique des coûts supplémentaires pour l’éleveur. Ces derniers sont réintégrés dans le prix de l’œuf : le groupe propose la boîte de six œufs à 6€ contre un prix allant de 2,60 € à 3 € pour une boîte de six œufs bio déjà proposée à la vente par l'enseigne de grande distribution Carrefour. 

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.

A lire aussi
Commentaires
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.