Conso

La première rue consacrée au Made in France ouvre à Paris

La Rue du Made in France est constituée de 8 boutiques éphémères dédiées aux produits "Made in France".
©La Rue du Made in France

Toute une rue – ou presque - dédiée aux produits Made in France. Ce sera la rue du Vertbois dans le 3e arrondissement de Paris, du 15 mai au 15 juillet 2018. L’opération éphémère "La Rue du Made in France" a pour objectif de sensibiliser au Made in France. ID a interviewé ses deux instigatrices, Virginie Millet et Françoise Naudet.

En quelques mots, quel est le concept de "La Rue du Made in France" ?

Virginie Millet : L’idée derrière "La Rue du Made in France", c’est d’avoir une rue avec des boutiques éphémères vraiment dédiées au Made in France. Notre objectif est de proposer aux marques Made in France une vitrine pour se faire connaitre, et pour montrer au grand public leur démarche d’entreprise.

Françoise Naudet : Il s’agit de vendre les produits également. Pour que ces marques puissent vivre, il faut qu’elles rencontrent leur clientèle. Elles sont déjà très présentes sur Internet. L’opportunité de rencontrer le client en direct est très important pour elles. Certaines marques sont déjà distribuées dans des magasins, mais ce n’est pas le cas de toutes.

Quels sont les produits proposés ?

Françoise Naudet : Ce sont un peu tous les objets du quotidien, de la petite culotte au jean, aux chaussures, et aussi des objets pour la maison, de décoration, voire des jouets. C’est vraiment très diversifié. L’idée est de couvrir tout le spectre des objets du quotidien et de montrer que c’est possible de n’avoir que du Made in France. On a aussi eu à cœur de proposer des produits Made in France qui soient accessibles en termes de prix.

Virginie Millet : Un bon exemple, c’est la brosse à dents Bioseptil, qui va être vendue aux alentours de 4 ou 5 euros. Une brosse à dents fabriquée à l’étranger sera vendue à un prix similaire. Il y a donc une alternative Made in France avec un beau projet entreprenarial derrière : une usine qui a été sauvée de la liquidation – avec un prix de vente équivalent pour le consommateur. Autre exemple : les jeans 1083. Aujourd’hui, c’est environ 100 euros le modèle, le même prix que des jeans de grandes marques internationales. Ce type de produits amène vraiment à s’interroger et se rendre compte qu’on peut aussi soutenir une entreprise qui fabrique localement. Ce que l’on veut montrer aussi c’est que le Made in France n’est pas réservé à une élite.

Comment avez-vous sélectionné les marques présentes ? Quelles garanties sont offertes ?

Virginie Millet : Nous avons fait un partenariat avec la FIMIF, la Fédération Indépendante du Made in France, pour être vraiment épaulées et choisir des marques qui sont vraiment Made in France. Et les marques dont la démarche va le plus loin sont celles avec lesquelles nous nous sommes le plus rapprochées (telles que 1083 ou Alpina Savoie). Ce sont ces marques que l’on a soutenues en premier lieu parce qu’on aime la démarche éthique qu’elles proposent.

Françoise Naudet : Le label Origine France garantie participe aussi à l’opération. Il sera présent dans l’une des huit boutiques, et nos interlocuteurs nous ont aussi aidées à prendre contact avec des marques labellisées chez eux donc qui garantissent le respect d’un certain nombre de critères. C’était important pour nous d’avoir le soutien de ce label, qui est aujourd’hui le seul à vraiment garantir qu'un produit est fabriqué en France. Parmi nos partenaires, il y a aussi Emilie et David qui ont monté un concept store - L’Appartement Français. Ils présentent dans leur magasin plus de 80 marques et ils ont déjà fait un travail de sélection très poussé.

Comment avez-vous eu l’idée de monter ce projet ?

Virginie Millet : Nous n'étions pas les seules à l’origine du projet, mais plusieurs passionnés du Made in France, avant que Françoise et moi ne prenions le lead. L’idée était de marquer les esprits avec une rue entière de boutiques. On a commencé en début d’année 2018. Une foncière familiale nous a mis à disposition 22 boutiques, et on a réussi à en commercialiser huit. Au-delà de l’aspect commercial, on souhaite sensibiliser les gens à une autre façon de consommer. Une façon de consommer plus locale et plus durable, d’un point de vue industriel et d’un point de vue humain.  

La Rue du Made in France

Rue du Vertbois - 75003 Paris

Du 15 mai 2018 au 15 juillet 2018