QUESTION DE LA SEMAINE

Interdiction des couches jetables : voici ce que vous en pensez

Les couches jetables seront bientôt interdites au Vanuatu.
© Rocksweeper / Shutterstock

ID vous a posé la question suivante en début de semaine : imaginez-vous l'interdiction des couches jetables en France ? Voici le résultat des votes et une sélection de vos réactions.

Le 17 février dernier, le ministre des Affaires étrangères du Vanuatu, Ralph Regenvanu, annonçait que les couches jetables, ainsi que les couverts en plastique, gobelets en polystyrène, touillettes en plastique et autres emballages alimentaires, seraient totalement interdits dans le pays à partir du 1er décembre 2019. Ce dernier a tenu à rappeler que les couches jetables étaient l’objet le plus présent dans les déchets ménagers du pays. "Les interdire va considérablement réduire la quantité de déchets plastiques", a-t-il expliqué sur son compte Twitter.

Les couches jetables sont en effet un désastre pour l'environnement : composées à 30 % de plastique, elles ne sont pas recyclables. Selon le site spécialisé Planétoscope, leur production est de 3,5 milliards par an en France, ce qui représente 351 000 tonnes de déchets pour un coût de traitement d'environ 21 millions d'euros. Les couches représenteraient 40 % des déchets ménagers d'un foyer ayant un enfant entre 0 et 2 ans.

Elles sont par ailleurs suspectées d'être dangereuses pour la santé. Selon une enquête réalisée par 60 millions de consommateurs, certaines couches seraient composées de substances jugées "nocives" pour la santé : des composés organiques volatils irritants et neurologiques, par exemple, mais également du glyphosate et de l'hydrocarbure toxique. Des substances potentiellement cancérigènes, précisent les auteurs de l'étude.

Imaginez-vous l'interdiction des couches jetables en France ? C'est la question que nous avons choisi de vous poser cette semaine. À date de publication, vous être une grande majorité à avoir répondu OUI (81 %). Et vous pouvez encore voter et nous donner votre avis dans un commentaire en bas de l'article !

Imaginez-vous l'interdiction des couches jetables en France ?

Choix

Une alternative aux couches jetables : les couches lavables

Parmi les nombreuses réponses, beaucoup d'entre vous expliquent avoir abandonné les couches jetables pour adopter une alternative plus durable : les couches lavables. Fabriquées en coton, bambou ou microfibre, les couches lavables ont une durée de vie de deux ans environ, elles génèrent donc nettement moins de déchets que les couches jetables. Elles sont également beaucoup plus saines pour la santé des enfants puisqu'elles ne sont généralement composées d'aucun produit chimique et sont fabriquées avec des matières naturelles et/ou certifiées bio.

Mes deux derniers enfants de quatre ans et deuc ans ont eu des couches lavables."

Les couches sont hyper pratiques, se lavent bien […] Elles sont trop bien ! […] Vive les couches lavables ! "

Des couches lavables dans les maternités ?

Certains d'entre vous se sont interrogés sur l'utilisation de couches lavables dans les maternités : est-ce possible ? Est-ce que c'est déjà mis en place ?

C’est un sujet loin d’être anodin pour la majorité des jeunes parents et encore plus pour les maternités… Ce n'est pas demain à mon sens qu’on fera cette marche arrière. "

En milieu hospitalier (c’est le cas des maternités), les règlements sur l’hygiène et l’asepsie sont extrêmement contraignants et ça semble très difficile à mettre en œuvre… "

Quelques maternités ont pourtant déjà sauté le pas en remplaçant leurs couches jetables par des couches lavables. C'est le cas notamment de l'une d'elles à Alençon, dans l'Orne. L'initiative permet au centre d'éviter sept tonnes de déchets chaque année : "L'idée est venue d'une maman qui a amené ses propres couches, on a trouvé que c'était assez plaisant. C'était notre philosophie dans une démarche de développement durable", a expliqué une sage-femme pour France Info.

Les couches lavables : un coût ?

Vous êtes également nombreux à évoquer le coût assez élevé des couches lavables :

 Je n'ai rien contre les couches lavables, au contraire, j’aurais aimé sauter le pas, mais vu l’investissement de départ je n'ai pas osé. Alors une obligation, pourquoi pas, mais il faut aussi que les gens puissent."

 Non, je ne pense pas que ce soit faisable, le coût d’une couche lavable étant trop élevé pour les foyers modestes et les personnes précaires."

Bien qu'au début, l'investissement soit important, les couches lavables sont au final plus économiques que les couches jetables. Selon Conso Globe, il faut compter entre 300 et 1 500 euros d'économies sur deux ans et demi pour un enfant qui porte ces couches.

Renseignez-vous : dans certains départements, on offre une participation financière pour l’achat de couches lavables. "

Si le coût de départ reste trop élevé pour certaines familles, certains territoires ont d'ores et déjà décidé de proposer une aide financière pour l'achat de couches lavables. C'est par exemple le cas de la ville de Morlaix qui, dans le cadre de son Programme Local de Prévention des Déchets, a mis en place une subvention de 50 euros pour l'achat de couches lavables (à partir de 100 euros d'achat).

L'interdiction, pas une solution

Si vous êtes pour la plupart favorables à l'interdiction des couches jetables en France, certains d'entre vous ont tout de même estimé que ce n'était pas la solution :

Fervente utilisatrice et défenseuse des couches lavables, je ne pense pas que l’interdiction des jetables soit une bonne solution. Une interdiction en général est contre-productive, surtout pour un produit aussi utilisé. Je pencherais plus pour des encouragements (financiers, info, pub) aux couches lavables. Par exemple, généraliser les couches lavables dans les crèches, les inciter chez les nounous, favoriser les entreprises de lavages de couches lavables collectives, etc. "

Interdire, non. Sensibiliser, oui. Réduire le choix, proposer des couches clean uniquement pour le jetable, et virer du marché les toxiques. Proposer sur le grand marché de la distribution les lavables, que ce soit accessible. C’est juste un bon travail marketing à faire pour élargir les zones."

Pour en savoir plus...

Relire notre article : Où trouver des couches pour bébé plus durables, voire zéro déchet ?