Conso

Du soja argentin dans le poulet français

©Mighty Earth

Une nouvelle étude souligne que poulets, porcs et bovins élevés en France sont très largement nourris au soja d’Amérique latine. Or cette culture provoque une déforestation massive Outre Atlantique.

Le poulet que vous venez d’acheter est estampillé "élevé en France". Mais avec quoi la volaille a-t-elle été nourrie ? Si elle n’est pas estampillée bio, il y a un maximum de chances qu’elle ait ingurgité tout au long de sa vie du soja cultivé en Amérique latine, au Brésil, au Paraguay, en Bolivie ou en Argentine. Cette volaille française qui trône sur votre table a donc contribué à une déforestation massive. C’est ce qu’atteste un nouveau rapport, "Quand la déforestation s’invite à notre table", publié le 26 mars dernier par les ONG Mighty Earth, France Nature Environnement et Sherpa.

75% du soja pour les animaux

"Près de 75 % du soja produit dans le monde est destiné à l’alimentation animale, et plus d’un million de kilomètres carrés de terres sont consacrés à la culture du soja, une surface presque deux fois plus vaste que la France.", peut-on lire dans ce rapport. Et la France a importé 3,9 millions de tonnes de produits à base de graines de soja, en 2016, dont la majorité provenait d’Amérique latine. Les volailles, cochons et bovins français sont massivement nourris de tourteaux de soja, résidus de l’extraction de l’huile qui sont riches en protéines. Inutile de vous préciser que ce soja est OGM. Or il n’existe aucune transparence en la matière. Rien n’oblige à mentionner sur les étiquettes que l’animal, dont est issu une viande ou un produit laitier, a été nourri aux OGM.

L’histoire en rappelle bien d’autres. Notre consommation démesurée ici fait des ravages de l’autre côté de la planète. La semaine dernière, je vous parlais de l’huile de palme produite en Asie, présente dans notre alimentation et dans nos carburants. Ce rapport sur le soja raconte des faits similaires : perte de la biodiversité, populations expulsées de leurs terres et qui voient leur santé se dégrader à cause de l’usage massif de pesticides.

Manger moins de viande

Quels sont les moyens d’action ? Les trois ONG auteurs du rapport interpellent 20 entreprises de l'industrie agroalimentaire et de la grande distribution française (Auchan, Bigard, Carrefour, Casino, Cooperl, LDC, Lactalis, Sodexo, Super U…) pour les rappeler à leur "devoir de vigilance" sur leurs sources d’approvisionnement. A notre niveau de consommateur, on peut acheter de la viande labellisée bio ou de producteurs qui garantissent une transparence totale sur l’alimentation de leurs animaux. On peut aussi se rappeler que la quantité de viande que nous mangeons est insoutenable pour la planète. En réduire notre consommation est une des actions clé qui nous permettrait de vivre sans détruire la planète.

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.