Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Conso

Confinement : ces services d'aide pour réparer nos objets en visio !

Selon l'ADEME, 90 % des pannes sont réparables.
©junpinzon/Shutterstock

Et si l'on réparait soi-même ses objets électroniques ou son électroménager au lieu de les jeter ? Durant le premier confinement en mars, le nombre de Français se tournant vers l'auto-réparation a fortement augmenté. Pour les moins bricoleurs, des services d'aide et de réparation à distance se multiplient, notamment par visioconférence.

Selon l'Agence de la transition écologique (ADEME), en France, "l’ensemble des déchets d’équipements électriques et électroniques (DEEE) est évalué à 1,5 million de tonnes, dont 1,3 million de tonnes de DEEE ménagers". Un chiffre amené a priori à diminuer dans les prochaines années avec l'adoption de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire début 2020, une loi visant à lutter contre l'obsolescence programmée et à faciliter la réparation. Elle intègre notamment la mise en place d'un indice de réparabilité pour les objets électroniques afin de déterminer si un produit est réparable, difficilement réparable ou non-réparable.

Un gain économique

Avec le confinement, le télétravail est redevenu la norme. Les Français devant rester chez eux se remettent au Do It Yourself (DIY) et à la réparation au lieu de jeter et de racheter y compris en ce qui concerne les objets électroniques et l'électroménager. Pour les accompagner, des services d'aide à la réparation d'appareils à distance existent. Il suffit de prendre rendez-vous par visioconférence avec des techniciens pourront alors guider pas à pas le consommateur durant la réparation. C'est ce que propose notamment la start-up Spareka. De grandes enseignes collaborent par ailleurs avec des entreprises spécialisées dans ce secteur. Côté habitat, Leroy Merlin s'est par exemple associé à Linstan pour que ses clients puissent faire appel à des électriciens, des chauffagistes ou des plombiers en visioconférence. Le groupe d'assurance et assistance Allianz Partners, ainsi que l'enseigne sportive Décathlontravaillent pour leur part avec la start-up ViiBE.

"90 % des pannes sont réparables"

La réparation à distance est une solution pratique, mais elle est surtout pleine de sens. Selon une étude de l'ADEME réalisée en partenariat avec l'entreprise d'études marketing Harris Interactive, 90 % des pannes sont réparables, et 65 % le sont en visioconférence. S'il est possible de faire réparer la plupart des objets via le service après-vente des enseignes, une fois la période de garantie dépassée, il faut se débrouiller seul.

Dépannage d'objets hors garantie

Mais il y a du nouveau y compris sur ce point : depuis le mois d'octobre, l'enseigne de e-commerce Cdiscount, s'est associée à la start-up PIVR, spécialisé dans le dépannage par visioconférence. Elle propose aux clients ayant fait des achats de gros électroménagers sur son site Internet de bénéficier d’un pré-diagnostic gratuit en visio et ainsi faire déterminer par des experts si la panne est réparable ou non. Cela même pour les produits qui ne sont plus sous garantie. L’expert va ensuite accompagner le client et l’aider à entreprendre les réparations simples lui-même. La start-up entend développer son offre pour le petit électroménager et de nouvelles catégories de produits, rapporte le média emarketing, spécialiste du B2B et marketing.

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici !

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, commandez notre guide « La transition écologique Made in France ».

Au sommaire :  interviews, analyses, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour consommer 100 % local et responsable !

Pour en savoir plus et commander votre guide, c’est par ici.

Merci ! #TousActeurs