Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées pratiques

Comment être écolo jusqu'aux pieds ?

Il est possible d'avoir recours à des méthodes de tannage moins polluantes comme le tannage végétal fait à base d'écorces d'arbres par exemple.
©Carlos Caetano/Shutterstock

Ce n’est pas un secret, l’industrie textile fait partie des industries les plus polluantes au monde, et les chaussures ne sont pas en reste. Si vous avez besoin d'une nouvelle paire, des modèles plus respectueux de l’environnement existent : matières naturelles, recyclées ou en cuir végétal… Elles sont solides et tout aussi agréables visuellement que des chaussures "classiques".

Chaque seconde en France, 13 paires de chaussures seraient achetées. C'est le constat que fait le site de statistiques écologiques Planetoscope. Pour ne pas céder à la surconsommation qui a des conséquences néfastes sur l'environnement (utilisation de produits toxiques lors de la fabrication, émissions de CO2 ou produits finissant à la poubelle et augmentant les déchets), se tourner vers une mode plus éthique permet de réduire son impact sur l'environnement, même si la base reste d'acheter moins. En 2019, on estime que près de la moitié des consommateurs européens ont fait des achats de vêtements dit "éthiques", dont des chaussures. Il n'est plus question d'utiliser que du pétrole, nombre de chaussures sont aujourd'hui fabriquées avec des matières moins polluantes, voire recyclées. Et sans produit d'origine animale. Pour mieux choisir ses prochaines chaussures, on peut : 

-Éviter le cuir

Une autre alternative est tout simplement de ne plus acheter de chaussures en cuir. La marque française éthique Minuit sur Terre, par exemple, ne propose que des chaussures véganes.

-Opter sinon pour le tannage végétal

Les chaussures en cuir sont résistantes, mais avant d'obtenir du cuir, plusieurs étapes sont nécessaires : le tannage, opération permettant de transformer une peau qui n'a plus de poils et autres résidus en la matière du cuir, et la coloration. Et pour passer de la peau de l'animal au cuir, l'utilisation de produits chimiques comme le chrome ou le nickel est courante. Sans parler des quantités d'eau mobilisées. Mais il est possible d'avoir recours à des méthodes de tannage moins polluantes comme le tannage végétal fait à base d'écorces d'arbres par exemple. La coloration peut aussi être écologique avec des colorations ou teintures végétales à base d'indigo ou safran. La boutique Kenka, qui rassemble différents fabricants de chaussures écologiques, ne travaille qu'avec ce procédé. Cette enseigne recycle par ailleurs ses eaux usées.

-Préférer des semelles recyclées 

Les pneus de voiture ne sont pas biodégradables, mais peuvent être recyclés. Ne pas les jeter à la décharge peut servir à fabriquer les semelles extérieures de nos chaussures. Tout comme les bouteilles en plastique recyclé, après transformation, ils seront les alliés parfaits pour des semelles solides. Des marques comme OTH Paris commercialisent ce type de chaussures. L'intérieur des chaussures peut être fabriqué avec du liège ou du latex comme le fait Plakton pour ses sandales.

Il ne faut pas oublier l'aspect social de la mode éthique, qui implique des conditions de travail décentes et des salaires convenables. L'important est de bien s'informer auprès de la marque qui nous intéresse, et d'être curieux !

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre  guide pratique «  La mode éthique dans nos dressings  ». 

Au sommaire :  interviews, quiz, conseils et astuces… 68 pages de solutions pour  se  mettre à la mode éthique ! 

Pour en savoir plus  et commander votre guide,  c’est par ici. 

Merci ! #TousActeurs. 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.