Question du jour

Commander en ligne ne serait pas éco-responsable

©DmitryKalinovsky/Shutterstock

Une étude de France Nature Environnement parue en juin dernier pointe du doigt les dérives de la vente en ligne, à la fois dangereuse pour l'environnement et pour les riverains.  

La France est troisième au classement européen de la vente par Internet avec près de 37,4 millions de cyberacheteurs. Un marché de la vente en ligne en pleine explosion qui exige une logistique de plus en plus importante. Cette dernière serait devenue peu soucieuse de l'environnement ou même de la sécurité des riverains. C'est en tout cas ce qu'affirme la dernière étude de France Nature Environnement (FNE), relayée par Novethic qui est particulièrement critique vis-à-vis des centres de stockage de marchandises. Ces entrepôts contribueraient à "l’artificialisation des sols, l'accaparement de terres arables et à la hausse de la pollution de l'air". Rien qu'en Île-de-France, "20 millions de mètres carrés" sont dédiés aux entrepôts logistiques, soit l'équivalent "d'un quart du parc immobilier français".

Des entrepôts dangereux pourtant encouragés par l’État

Ces centres de stockage géants, dont le plus grand atteint 171 000 m2 de surface, représenteraient également une réelle menace pour les riverains. En effet, les normes de sécurité y seraient peu ou pas respectées. FNE recense ainsi 207 accidents entre 2009 et 2017 dans des entrepôts. La grande majorité d'entre eux sont des incendies particulièrement difficile à contrôler à cause des grandes quantités de produits entreposés qui servent de combustible. Bien que le gouvernement affirme sa volonté de limiter l'artificialisation des sols dans son dernier plan pour la protection de la biodiversité, FNE évoque une attitude ambiguë. Selon le rapport, "l’État a assoupli en 2017 les règles encadrant les entrepôts logistiques afin de favoriser leur accroissement et agrandissement". Cet assouplissement fait partie d'une politique plus globale appelée "France Logistique 2025". Pour réduire cet impact négatif, FNE conseille aux consommateurs de se tourner vers les commerces de quartier ou le marché de l'occasion pendant les soldes.

Connaissez-vous l'impact écologique de vos achats en ligne ?

Choix