ID de saison

Avant d'être un aliment, la betterave était un médicament !

La betterave pousse essentiellement dans le Nord de la France
©igorstevanovic/Shutterstock

Chaque semaine, nous vous proposons de (re) découvrir un fruit ou un légume de saison, pour une cuisine bas-carbone.

Un légume racine, produit dans les Hauts de France, qui apporte avec bonheur sa couleur rouge aux plats qui l’accueillent.

Sa saison

La saison de la betterave rouge va d’octobre à mars. Elle est disponible toute l’année dans sa version cuite sous vide qui bénéficie du Label Rouge.

Son histoire

Sa racine a été utilisée dès la préhistoire comme plante médicinale, mais la betterave ne devient un aliment qu’au début de notre ère. Et elle ne sera vraiment populaire qu’à partir XIXe siècle lorsque les maraîchers créeront de meilleures variétés. Elle est produite essentiellement dans le nord de la France.

Il existe 3 variétés principales de betteraves : la betterave à sucre, très riche en saccharose, utilisée par les industriels du sucre. La betterave fourragère pour nourrir le bétail. Et la potagère, celle qui nous intéresse, qui est riche en fibre et plus pauvre en sucre.

Son mode de consommation

Elle se consommeaussi bien cuite ou crue. Crue, râpée en vinaigrette, elle apporte deux fois plus de vitamine C. Son jus peut être utilisé pour apporter une couleur rosée à un plat.

Ses qualités nutritives

De saveur douce, avec le sucre qu’elle contient, la betterave rouge est assez énergétique. Elle apporte beaucoup de vitamines, de minéraux et d’oligo-éléments.

Son poids carbone

La betterave locale et de saison génère moins de 30 gr de CO2 pour 100 gr de produit, ce qui est très faible, mais hors saison si elle vient du reste du monde, son poids carbone est multiplié par 12.

Pour limiter le gaspillage

A l’instar de beaucoup de légumes racines les fanes de la betterave rouge peuvent être cuisinées, si elles sont bios. Confites, les jeunes fanes de betterave entrent avec bonheur dans la composition de desserts.

Recette

La recette des chefs engagés dans le végétal : Thomas Medard et Christophe Renaudin

Millefeuilles de betteraves rouges au chèvre et aux noisettes

©Gaël Nicolet/ID
A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.