Techno/Médias

Dans les Yvelines, un premier puits de carbone pour purifier l'air

Ce puits de carbone a été inauguré le 22 mai à Poissy.
©Ville de Poissy DR

La ville de Poissy a installé près de sa gare RER un puits de carbone ou plus précisément une colonne renfermant des microalgues, qui doit améliorer la qualité de l'air dans cette zone.    

Poissy a inauguré le 22 mai le premier démonstrateur urbain en France d'une technologie présentée durant la conférence sur le climat COP21. Il s'agit d'un puits de carbone ayant vocation à purifier l'air sur l'un des sites de la ville où la qualité de l'air est particulièrement dégradée en raison du trafic routier, à savoir près de sa gare RER.

Ce puits de carbone constitue une tour de quatre m3 qui utilise les microalgues et la photosynthèse pour purifier l'air : il est rempli d'eau et des microalgues y sont mises en culture. La Ville explique qu'il a" la capacité de fixer le CO2 et d’autres polluants atmosphériques tels que les particules fines  ou encore le dioxyde d’azote". Une technologie développée durant trois ans, qui est le fruit d'un partenariat entre Suez et Fermentalg, une société spécialisée dans les microalgues.

"Ce premier démonstrateur permettra de capter le gaz carbonique et d’améliorer la qualité de l’air en ville", estime Stéphane Cordier, directeur général adjoint de l’activité eau de Suez France.  Les microalgues devraient se multiplier et former une biomasse qui sera évacuée à travers le réseau d'assainissement vers la station d'épuration avant d'être transformée en énergie verte, le biométhane. Ce puits est un test pour la ville avant une acquisition et de possibles nouvelles implantations.

Selon Le Parisien, une technologie similaire a déjà été mise en place en juillet 2017 place d’Alésia à Paris dans le XIVe arrondissement.

Une vidéo explicative pour comprendre le fonctionnement de ce puits de carbone :