Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Idées Pratiques

Streaming : comment réduire son impact environnemental ? 

Le streaming a un impact environnemental de plus en plus important.
©Kelly Sikkema /Unsplash

Avec la pandémie, le visionnage de films ou de séries en streaming a bondi dans les foyers. Une nouvelle habitude qui n'est pas sans conséquence sur la facture d'électricité des Français. Voici plusieurs solutions pour diminuer ses dépenses, et au passage son empreinte carbone.

Selon une étude de 2019 du think tank "The Shift Project", la consommation de vidéos en ligne était responsable de 60% des flux de données mondiaux, et représente 300 millions de tonnes de CO2 par an en 2018, soit ce que rejettent annuellement des pays comme l’Espagne ou la France.

Comment lutter contre cette nouvelle source de pollution ? Si il est aujourd'hui difficile de se passer complètement des services de streaming, il est toutefois possible de limiter facilement son empreinte carbone lors d'un visionnage d'un film ou d'une série. Voici quelques pistes. 

Baisser la résolution

Si l’amélioration de la qualité vidéo ces dernières années permet de regarder ses contenus en meilleure qualité, elle a également un impact conséquent sur la consommation énergétique. Selon Netflix, regarder un film en qualité 4K consomme jusqu’à 7 gigaoctets par heure, soit sept fois plus qu’une diffusion en qualité standard.

Et pourtant, selon The Shift Project, la plupart de nos appareils ne nécessitent pas de regarder des contenus en qualité si importante. Il est ainsi recommandé de diminuer la résolution de visionnage à 720p pour un ordinateur, ou même 480p pour un contenu regardé sur un téléphone portable, ce qui permet de consommer quatre à dix fois moins d’énergie qu’un visionnage du même fichier en haute définition.

Désactiver la lecture automatique

Difficile de résister à la tentation du binge-watching, cette pratique qui consiste à regarder plusieurs contenus à la suite sans interruption. Celle-ci est notamment encouragée par les plateformes de streaming qui proposent d’enchainer les épisodes d’une série à la fin de chacun d'entre eux. Pour limiter son impact énergétique, il est conseillé de désactiver l’option de lecture automatique dans les réglages de l’application. Il existe également des réglages et extensions qui permettent de limiter le temps de visionnage sur les sites des plateformes.

Limiter le visionnage en 4G

Une autre piste pour diminuer l’impact environnemental du streaming concerne le réseau internet. Avec le développement toujours plus important des smartphones dans nos quotidiens, les opérateurs téléphoniques cherchent en permanence à proposer des réseaux de données cellulaires plus performants, qui permettent notamment de profiter du visionnage de vidéos en très haute qualité. Cependant, ces réseaux ont un impact énergétique extrêmement néfaste par rapport aux lignes internet. 

Selon une étude de l’Autorité de régulation des communications électroniques (ARCEP) de 2019, le réseau 4G consomme environ 10 fois plus d'électricité qu'une ligne de fibre, avec 50kWh d’électricité, contre 16kWh pour une connexion ADSL et seulement 5kWh pour un réseau en fibre optique.

Privilégier le téléchargement de contenus

Lorsque l’on regarde un contenu en streaming, cela nécessite une bonne connexion afin de supporter la qualité vidéo de la diffusion. Cependant, les plateformes de diffusion proposent également de télécharger les contenus sur leurs applications pour permettre à leurs usagers de les regarder hors connexion. Dans son rapport "La face cachée du numérique", l’Ademe recommande de privilégier ce système de visionnage, qui permet de diminuer sa consommation de données, et donc son empreinte énergétique.

Quels gestes avez-vous adopté pour réduire votre empreinte carbone numérique ?

Choix

VIDEO SUR LE MÊME SUJET

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide pratiques "365 jours pour faire sa transition Made in France"

Au sommaire : enjeux, analyses, interview, quiz, conseils et astuces... 68 pages de solutions pour passer au 100% Made in France. 

Pour en savoir plus et commander votre guide, c'est par ici.

#TousActeurs