ID D'AILLEURS

Norvège : les taxis électriques seront bientôt rechargeables sans fil à Oslo

©Fortum

La Norvège fait un pas de plus en avant dans la réduction de ses émissions de CO2. À Oslo, les taxis électriques pourront désormais être rechargés sans passer par des bornes. 

Des plaques de chargement seront installées au sol et reliées au récepteur du véhicule qui pourra être chargé durant le temps d’attente des chauffeurs. Cette nouvelle technologie sera développée par l'entreprise norvégienne Fortum et la firme américaine Momentum Dynamics, en partenariat avec la ville d'Oslo

Nous installerons les chargeurs sans fil sur les stations de taxis, comme celle de la gare centrale d’Oslo. Les taxis pourront se rendre au chargeur et une session de chargement sans fil démarrera automatiquement. Cela permettra aux taxis de se recharger dans un endroit où ils attendent les clients. La différence est qu’ils n’émettront pas de gaz d’échappement, mais ils recevront une énergie renouvelable pour recharger la batterie du taxi. Fortum (communiqué de presse

Réduire les temps d'attente de chargement pourrait encourager les chauffeurs de taxi à se tourner vers l'électrique et à devenir neutre en termes d'émissions de CO2. La ville d'Oslo s'est fixé un objectif : d'ici à 2023, tous les taxis de la ville devront être "zéro émission". Mais, d'après Fortum, le principal obstacle à l'électrification de la totalité des taxis de la ville repose sur l'inefficacité des infrastructures qui y sont liées. "Il faut beaucoup de temps aux chauffeurs de taxi pour trouver un chargeur, le brancher, puis attendre que le véhicule se charge", peut-on lire dans le communiqué de la firme. 

Plus largement, la Norvège vise à ce que toutes les voitures ne polluent plus à partir de 2025. Le pays incite ses citoyens à se tourner vers l'électrique en offrant des avantages considérables aux chauffeurs tels que des péages à prix réduits et une exemption de la taxe sur les véhicules utilisant des combustibles fossiles. Dans ce pays qui compte cinq millions d’habitants, plus de 46 000 voitures électriques à batteries ont été achetées en 2018 - contre 31 000 en France - ce qui représente plus d'un tiers des voitures vendues.

Voici l'interview - en anglais - d'Ole Gudbrann Hempel, directeur commercial de la firme, réalisé par Bjorn Nyland : 

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.