ID D'AILLEURS

Inde : une pompe à eau fonctionnant à l’énergie solaire pour les agriculteurs

Ramana Gogula et la pompe Nadi
©StanleyBlack&Decker

La firme Stanley Black & Decker commercialise depuis le début de l'année des pompes à eau destinées aux agriculteurs indiens. Ces pompes fonctionnant à l'énergie solaire ont vocation à inciter les agriculteurs à avoir une consommation d'eau plus raisonnée tout en augmentant les rendements de leurs cultures. 

Le 27 février, l'entreprise Stanley Black & Decker a lancé sa nouvelle gamme de produits technologiques à coûts réduits, "Stanley Earth". Le premier produit de la gamme proposé à la vente est une pompe à eau fonctionnant à l'énergie solaire destinée aux agriculteurs et baptisée "Nadi" - ce qui signifie "rivière" en hindi. Cette pompe est équipée de capteurs qui effectuent des mesures et recueillent des données sur l'état des sols et les conditions météorologiques. Le but est d'aider les agriculteurs à déterminer quel moment sera le plus propice à l'arrosage afin d'éviter de gaspiller de l'eau. 

Une pompe à eau à énergie solaire était un bon point de départ, car les pompes utilisées en Inde posent maintenant un énorme défi environnemental." Ramana Gogula, vice-président de l’innovation en technologies propres de Stanley Black & Decker en Inde (propos rapportés par Le Monde)

En effet, les pompes à eau utilisées par les agriculteurs correspondent à 20 % de l'électricité consommée en Inde - qui provient essentiellement de l'exploitation du charbon. 

De plus, les agriculteurs n'ont parfois accès à l'électricité et à l'eau que par intermittences : ils ont donc tendance à excessivement arroser leurs champs, voire à les inonder lorsqu'ils y ont accès. Or, le fonctionnement particulier de cette pompe pourrait encourager les économies d'eau car, lorsque l'on ne s'en sert pas, l'énergie électrique solaire restante est envoyée dans le réseau. "Les agriculteurs peuvent réellement utiliser l’énergie solaire comme revenu supplémentaire, car le gouvernement rémunère l’énergie qu’ils injectent dans le réseau" explique Ramana Gogula.

La firme raconte sur son site officiel que le produit a tout d'abord été testé avec un fermier qui ne cultivait que des fruits et des légumes. Après avoir installé cette technologie dans sa ferme, il a pu lancer de nouvelles cultures - comme celle du riz - et est même arrivé à produire plusieurs récoltes par an.

L'entreprise a annoncé qu’un "mécanisme de financement alternatif" allait être mis en place pour la rendre plus accessibles aux foyers en situation de précarité. Elle projette également d’étendre sa commercialisation à d’autres régions du monde : "nous nous sommes initialement concentrés sur l’Inde, mais nous avons pour projet de proposer Nadi à des fermiers en Afrique, en Amérique du Sud et dans des pays du Sud-est de l’Asie" précise Ramana Gogula. 

Voici la vidéo de présentation du dispositif réalisée par la firme Stanley Black & Decker :