Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Ecosia : le moteur de recherche éthique s'attaque à Google

Fondée en 2009, Ecosia est une entreprise à vocation sociale née d'un voyage autour du monde.
©Ecosia

Ecosia est un moteur de recherche éthique à but non lucratif. Son leitmotiv : "une recherche, un arbre planté, chaque recherche compte". Ses fondateurs indiquent que le moteur de recherche est alimenté aux énergies renouvelables; les bénéfices permettant la plantation d’arbres. Ils assurent également la protection des données personnelles de l’utilisateur. Le moteur peine aujourd'hui toutefois à faire face aux géants d'Internet, en témoigne la plus récente mise aux enchères de Google. Explications.  

Les géants du numérique, dont on retient les GAFAM : Google, Amazon, Facebook, Apple et Microsoft, détiennent le monopole sur la toile. En France, Google possède plus de 90 % des parts de marché. Son système d’exploitation – Android – est installé sur neuf smartphones sur 10. C’est le moteur de recherche de référence dans les esprits. Cependant, il en existe une multitude : Yahoo, Bing, Qwant… et surtout des moteurs de recherche durables qui ont saisi l’importance de diminuer l’impact environnemental de l’Internet à l’heure du "tout numérique". On pense alors à Lilo, Ecogine ou Ecosia, qui soutiennent des associations, projets environnementaux ou sociaux et financent la plantation d’arbres. 

Ces moteurs de recherche éthiques assurent fonctionner sur un modèle durable et solidaire alors qu’Internet est un véritable marché permettant l’optimisation du bénéfice. Deux systèmes s’affrontent, mais est-ce vraiment équitable ?

Contre des valeurs d'Ecosia

Ce lundi 5 août, Ecosia publiait un communiqué à propos de la toute nouvelle proposition de Google : les utilisateurs d’Android peuvent choisir quel moteur de recherche ils veulent voir s’afficher par défaut sur leur appareil. Problème, seuls les candidats les plus offrants seront proposés au vote. Dans un communiqué, Ecosia rappelle être "un moteur de recherche à but non lucratif" qui utilise ses "revenus pour planter des arbres dans les zones touchées par la déforestation ou la désertification, et non pour participer à des guerres d'enchères". Il est donc, selon ses fondateurs, contre-productif pour la cause qu’ils financent de choisir de payer Google pour prendre part à une vente aux enchères offrant le "privilège d'être une option de moteur de recherche sur Android". Ces derniers ajoutent que "ce sera potentiellement au détriment de millions d'arbres qu'(ils) aur(aient) pu planter autrement". Cela pose alors la question du respect de la concurrence qui est censée laisser la possibilité à tous de prendre part au marché. 

Bien qu'il y ait une homogénéité dans le produit qui est proposé à l’enchère, les moteurs de recherche ne fonctionnent pas sur le même modèle. Selon Ecosia, Google est en position dominante grâce à "la décision anti-concurrentielle de l'UE". Ecosia estime que "la décision de savoir quels moteurs de recherche sont capables d’utiliser Android, le deuxième plus grand système d'exploitation au monde, ne devrait pas dépendre de Google" et que l’utilisateur devrait trancher, étant le premier concerné. À date de publication, le géant de l'Internet n'a pas encore réagi à la polémique. 

Le mardi 13 août, Ecosia confirme dans un communiqué ne pas prendre part à la vente aux enchères de Google. "Nous sommes profondément déçus que Google ait décidé d’abuser ainsi de sa position dominante sur le marché. Nous appelons les autres moteurs de recherche à boycotter cette vente aux enchères dommageable et à montrer à Google que son comportement n’est pas tolérable." déclare Christian Kroll, PDG d'Ecosia. 

Le moteur de recherche éthique met en évidence trois raisons justifiant sa non participation : les droits fondamentaux ne doivent pas être mis aux enchères ; les moteurs de recherche reposant sur des objectifs précis seront évincés par des rivaux avides de profits ; Google essaie de créer une pénurie artificielle. 

Vous avez apprécié cette information ? Pour nous permettre de préserver notre indépendance et vous proposer des contenus toujours plus nombreux et rigoureux, vous pouvez soutenir notre travail. 

Si vous avez une minute et 1€, cela peut faire la différence pour nous. Merci ! #TousActeurs.