Techno/Médias

Des satellites mis en orbite pour surveiller les pollueurs

©Vadim Sadovski/Shutterstock

D'ici 2021, de nouveaux satellites seront envoyés en orbite autour de la Terre dans le but de surveiller les gros pollueurs et mesurer le taux de méthane dégagé dans l'atmosphère. 

Une douzaine de gouvernements et entreprises prévoient le lancement de ces satellites d'un nouveau genre d'ici 2021 : ils auront pour mission d'identifier les pollueurs et de mesurer le taux de méthane dans l'atmosphère, l'un des principaux gaz à effet de serre

Ces satellites observeront les industries, les entreprises ou encore les installations de particuliers pour identifier les gros pollueurs, notamment les centrales à charbon ou encore les compagnies pétrolières. "Les technologies spatiales nous permettent pour la première fois de mesurer rapidement et à moindre coût les gaz à effet de serre", argumente Mark Brownstein vice-président d'Environmental Defence Fund, en charge de la mission MethaneSAT de 2021, auprès du Hindu Business Line. Pour l'heure, la technologie de mesure exacte du taux de méthane est cependant encore à l'étude. 

Certains satellites ont déjà été mis en orbite pour ce même rôle : l'Agence spatiale européenne a lancé sa mission Sentinel-5 Precursor en 2017, permettant de fournir aux pays d'Europe des données complètes et constantes pour contrôler et surveiller l'environnement. Selon son chef de mission, Claus Zehner, "le suivi des gaz à effet de serre par satellite en est encore à ses balbutiements et il est important de combiner les données avec des calculs au sol", précisant également que même les nuages et la pollution atmosphérique peuvent fausser les mesures.