Abonnez-vous

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Techno/Médias

Climat : conscients de l'urgence, les Français réclament plus de solutions et de pédagogie, selon une étude

©Photo Kozyr/Shutterstock

D'après une nouvelle étude parue ce 28 novembre, les Français apparaissent de plus en plus au fait quant aux questions de changement climatique. Ils sont ainsi demandeurs de solutions, de pédagogie mais également de rigueur concernant la couverture médiatique délivrée sur ce sujet. 

Sécheresse, canicules, incendies... L'année 2022 a, elle aussi, été marquée par une série d'événements météorologiques extrêmes. Selon Météo-France, elle est par ailleurs d'ores et déjà l'année la plus chaude jamais enregistrée dans le pays. Ce type de phénomènes climatiques se multiplie et le réchauffement s'impose un peu plus comme une évidence. En témoigne une nouvelle étude menée par la Fondation Descartes et parue le 28 novembre. Selon elle, seuls 2 % des Français disent "ne pas croire du tout en l'existence du dérèglement climatique". 

Traitement de l'information : manque de rigueur et de pédagogie, trop moralisante, politisée

Pour ce sondage, les auteurs se sont ainsi penchés sur le rapport des Français au climat, notamment par le biais des canaux d'informations. Si ceux-ci apparaissent de plus en plus conscients de l'urgence climatique, ils demeurent critiques à l'égard du traitement médiatique qui leur est imposé. 

D'une part, les médias manquent, aux yeux des Français, de rigueur et de pédagogie pour traiter ce sujet : 72,2 % des sondés pensent ainsi que "le changement climatique est traité par les grands médias français de façon pas assez constructive, porteuse de solutions" ; et 68,2 % d'entre eux affirment que ce traitement n'est "pas assez concret". Ils sont enfin 63,5 % à trouver ces informations "pas assez rigoureuses, scientifiques". 

D'autre part, il apparaît également que les informations délivrées sont considérées comme trop "alarmistes, politisées, militantes et moralisatrices", notent les auteurs de l'étude ajoutant aussi que ces critiques, "comparativement moins fréquentes, se retrouvent davantage chez les Français proches de la droite ou de l'extrême-droite". 61,7 % de répondants considèrent alors que les médias transmettent l'information de façon "trop politisée, militante", et 52,8 % la trouve "trop moralisante". 

Des canaux d'information divers

Autre enseignement de cette étude : si les médias généralistes se placent en première position des sources d'information des Français (pour 47,5 % d'entre eux), ils précèdent les "discussions sur le climat avec des proches ou des amis" ainsi que l'usage des réseaux sociaux. Ces derniers figurent en troisième position des canaux d'information utilisés par les Français (pour 19,4 % d'entre eux). Pourtant, notent les auteurs, "s'informer fréquemment sur le climat via les médias généralistes améliore en moyenne le niveau des connaissances climatiques des Français, alors que le faire via les réseaux sociaux a globalement l’effet inverse".

Vous avez apprécié cette information ? Abonnez-vous à notre newsletter en cliquant ici ! 

Pour aller plus loin et agir à votre échelle, découvrez notre guide Idées Pratiques #11 : "Tout savoir sur l'alimentation bio".

Au sommaire : enjeux, analyses, entretien décryptages... 68 pages pour démêler le vrai du faux du bio !

Cliquez ici pour découvrir et commander votre guide Idées Pratiques.

#TousActeurs