Abonnez-vous

à toute l'info durable !

En vous abonnant, vous acceptez notre politique de confidentialité.

Social

Frigos solidaires : une nouvelle inauguration à Lyon et d'autres à venir

©Agence biggerband

En juin 2017, un frigo solidaire était installé à Paris dans le restaurant La Cantine, situé dans le 18e arrondissement. Depuis, les frigos partagés fleurissent dans l'Hexagone, la dernière inauguration ayant eu lieu fin janvier à Lyon.   

Le premier frigo solidaire de Lyon vient de voir le jour dans le 9e arrondissement, au sein du restaurant Le Moulin*. Le principe des frigos solidaires : un commerce ou un restaurant s'engage à accueillir un frigo dans lequel les restaurateurs et commerçants du coin peuvent amener des aliments invendus, tout comme les habitants du quartier - ces derniers peuvent par exemple y déposer des produits qu'ils ne pourront pas consommer avant leur date de péremption et qu'ils ne veulent pas jeter. Ce frigo est mis à disposition des plus démunis.

Au total, 25 frigos ont vu le jour en France depuis un an, dont quatre à Paris, deux à Grenoble, un à Lille, un autre à Marseille... L'idée de ce concept écologique et social est né d'une jeune restauratrice, Dounia Metboul, co-propriétaire de La Cantine du 18e à Paris, qui a accueilli le premier frigo.

Une carte de France des frigos solidaires

Sur le site de son association "Les Frigos Solidaires", on retrouve une carte de France des frigos partagés, voués à se déployer sur le territoire, notamment grâce à un système de cagnottes (le commerçant ou le restaurateur prêt à accueillir un frigo signe une convention avec l'association et lance une cagnotte en ligne).

La démarche s'institutionnalise également : la mairie de Lille a récemment voté le projet d'acheter 12 frigos solidaires en 2019 par le budget participatif. Idem du côté de Clermont-Ferrand, qui achète un frigo. De prochaines inaugurations devraient par ailleurs se préparer notamment à Nantes, Tarbes et Poitiers.

À l'intérieur de ces frigos solidaires, on peut retrouver des fruits et des légumes, des biscuits, des produits d'épicerie, des produits sans date de péremption affichée, des produits avec une date limite de consommation non dépassée, et encore emballés et d'autres avec une date de durabilité minimale, y compris raisonnablement dépassée. Ne sont par contre pas admis les plats cuisinés maison, les produits déjà entamés, l'alcool, et les viandes et les poissons.

*40, rue Marietton