Santé

"Y'A Quoi Dedans" : un nouvel outil pour traquer les substances controversées dans nos aliments

©Makistock/Shutterstock

L'enseigne "Les Magasins U" a lancé mercredi 5 septembre une nouvelle application mobile gratuite baptisée "Y'A Quoi Dedans", qui permet de décrypter les ingrédients mais également les substances controversées et les additifs présents dans nos aliments en scannant leur code-barres.     

L'application mobile "Y'A Quoi Dedans" (Android & iOS) permet à ses utilisateurs de scanner les produits alimentaires qu'ils convoitent en magasin - toutes marques confondues - afin de connaître exactement leur composition. La plateforme s'appuie sur la base de données collaborative Open Food Facts, qui recense environ 374 000 produits et ne nécessite pas la création d'un compte. L'application précise notamment si le produit scanné contient des substances controversées et pourquoi celles-ci le sont.

"Les Français sont de mieux en mieux informés sur les controverses liées à certaines substances ou autres additifs, et ils s’interrogent donc de plus en plus sur la composition précise des produits de leur quotidien. Désormais, ils entendent être acteurs de leur consommation, juger par eux-mêmes, connaître précisément ce que contiennent les produits qu’ils consomment, et choisir ensuite aussi facilement que possible ce qui correspond à leurs préférences", indique l'enseigne "Les Magasins U". 

Après Yuka...

Ce lancement n'est sans rappeler l'existence d'une autre application du genre, Yuka, qui a dépassé les 5,6 millions de téléchargements en France depuis sa création en janvier 2017.

Cela n’est pas le rôle de Système U car ils sont juges et parties. Ils ne sont pas indépendants." Julie Chapon, cofondatrice de Yuka, à LSA.

Sur la création de "Y'A Quoi Dedans", l'une des fondatrices de Yuka, Julie Chapon, a d'ailleurs indiqué au magazine de la grande consommation en France LSA : "Cela n’est pas le rôle de Système U car ils sont juges et parties. Ils ne sont pas indépendants".

Dans un communiqué, "Les Magasins U" rappellent pour leur part s'être engagés "depuis près de 10 ans dans toutes les dimensions du 'mieux consommer', qu’il s’agisse du développement de partenariats avec les producteurs locaux et plus encore de la démarche de suppression de 82 substances controversées (huile de palme, aspartame, glutamate monosodique, etc.) de plus de 6 000 produits de la Marque U."