ID d'ailleurs

Sénégal : de l'eau potable grâce à un traitement par rayon ultraviolet

©Riccardo Mayer/Shutterstock

Au Sénégal, une entreprise marseillaise transforme l'eau impropre à la consommation en eau potable, grâce à un traitement par rayon ultraviolet. 

L'accès à l'eau potable dans le monde est un enjeu de taille. En 2015, près de 633 millions de personnes n’avaient pas accès à l’eau potable et environ 1,8 milliard de personnes utilisaient une source d’eau contaminée par des matières fécales. L'entreprise marseillaise Oshun, implantée au Sénégal, a développé une solution innovante, autonome et peu coûteuse pour transformer l'eau impropre à la consommation. 

À première vue, c'est un banal robinet. Mais cette solution, nommée Providence, a des vertus assainissantes. Le système de traitement de l'eau impure est installé sur les puits et les forages des zones reculées sénégalaises. Alimenté par des panneaux photovoltaïques, il filtre d'abord l'eau de manière assez classique. Celle-ci passe ensuite par des rayons ultraviolets qui permettent de détruire les bactéries (notamment celles responsables du choléra) présentes dans l'eau, tout en conservant ses propriétés. 

Une solution à moindre coût

Un appareil Providence permet d'alimenter les besoins en eau de 50 personnes par jour, pour un coût de deux euros par an et par habitant. Voilà trois ans que les Marseillais interviennent ponctuellement dans plusieurs pays en développement. À ce jour, plus de 130 systèmes Providence ont été installés. Au Sénégal, ils développent également des kiosques à eau, permettant ainsi de créer de l'emploi localement.