Santé

Les secrets de la cuisine à "IG bas", ou comment perdre du poids sans faire de régime

Couverture du livre de Marie Chioca, Terre Vivante Ed.
©Terre Vivante Ed.

Le printemps est là, et avec lui l'envie de profiter du changement de saison pour perdre les kilos de l'hiver... Au lieu d'opter pour le dernier régime à la mode, pourquoi ne pas changer ses habitudes pour un vrai bon régime alimentaire durable ?

Marie Chioca aime les bonnes choses, mais les bonnes choses saines. Elle vit à la campagne avec six charmants iroquois et trouve le temps d'imaginer et créer de belles choses - "que ce soit à travers le dessin, la peinture, la photographie, l'écriture, le jardinage, la couture, le bricolage et la déco naturelle, mais aussi, et surtout, la cuisine qui est certainement ma plus grande passion !" Si la cuisine est pour elle un terrain de jeu épanouissant et réjouissant ("Il faut imaginer des accords, goûter, rêver, associer, innover, perfectionner, admirer, savourer, partager..."), elle ne l'est qu'à condition de savourer des produits sains, de saison, bio, et doux pour la santé.

Après une quinzaine d'ouvrages d'ores et déjà publié aux Editions Terre Vivante, elle livre dans son petit dernier ses secrets pour "se sentir rassasié et en forme", pour éviter fringales et coups de pompe tout en retrouvant vitalité et jolie silhouette. Une promesse alléchante faite par beaucoup, mais qui a le mérite ici d'être, il me semble, aussi sincère que fondée. Car l'Indice Glycémique (IG), qui permet de mesurer la quantité de sucre apporté par un aliment dans le sang est une donnée clef d'une alimentation saine et équilibrée. Les aliments à IG élevés provoquent un pic de glycémie brutal et important dans le sang, mais de courte durée. Cela peut être utile pour rechercher un "coup de fouet" lors d'efforts intenses, mais ces apports de sucres brutaux ont souvent des effets néfastes sur l'organisme (le pancréas sécrète de l'insuline, laquelle stocke le glucose excédentaire dans les cellules adipeuses - on grossit - avant, bien souvent, de provoquer une hypoglycémie "réactionnelle" qui nous incite alors à grignoter...). Les aliments à IG bas, au contraire, offrent un carburant de longue durée, avec une élévation douce, longue et progressive du glucose sanguin...

il faut manger un peu de tout, de tout un petit peu

L'auteure propose donc 100 recettes pour associer convenablement des IG bas à des aliments sains et des menus équilibrés. Faisant sienne cette formule ancienne selon laquelle "il faut manger un peu de tout, de tout un petit peu. Rien n'est poison, tout est poison, c'est la quantité qui fait le poison", elle ne décline pas là les basiques d'une cuisine vegan, végétarienne ou sans gluten, mais simplement de quoi fuir les IG élevés, voyez plutôt :

Recettes à Indice Glycémique bas

Ses propositions sont alléchantes, simples à réaliser et surtout adaptées à une vie de famille où l'on aime profiter d'apéros prolongés ou de plats complets vite faits bien faits. Une mention spéciale, au passage, pour les pâtes à tarte (notamment à l'amande, orge et petit épeautre). A noter : il faut accepter de cuisiner des aliments parfois oubliés de nos tiroirs, mais pour le plus grand bonheur de vos papilles - et de votre petit corps !

A lire aussi
Poster un commentaire
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Déjà membre ? Je me connecte.
Je ne suis pas encore membre, Je crée mon compte.